Web

Zap sexy : Une festivalière perd sa culotte, le nouveau jeu torride qui enflamme le Brésil (Vidéo)

Zap sexy : Une festivalière perd sa culotte, le nouveau jeu torride qui enflamme le Brésil (Vidéo)

Cette semaine encore, le web et les télévisions du monde nous ont régalés de vidéos particulièrement sexy. Au programme : un barbecue torride, une festivalière sans culotte, un jeu télévisé très hot et même des combattantes de MMA bien plus séduisante qu’il n’y paraît. Non Stop Zapping vous montre les images.

La semaine a encore été riche en vidéos très sexy. Il faut dire que sur les réseaux ou sur les télévisions du monde entier, on rivalise d’ingéniosité pour proposer les séquences les plus torrides et les plus inattendues. Au Brésil, par exemple, une chaîne locale a eu l’idée de consacrer une émission entière à une compétition entre filles… en maillot de bain très échancré. Le but est très simple, quoiqu’un peu curieux : des filles aux plastiques de rêves, en string, s’élancent sur une piste savonneuse, toutes fesses dehors, et doivent tenter de marquer un panier en bout de piste avant de finir par plonger dans une piscine. Le but est simple, on l’a dit, et l’objectif assez clair : pouvoir observer sans se priver les formes des candidates.

De la MMA en  lingerie fine

Mais il n’y a pas qu’à la télévision que l’on propose des contenus très séduisants. Le web, pour ça, restera toujours un incontournable. On a ainsi pu découvrir le barbecue le plus hot de l’année avec une très jolie fille en train de se déhancher tout en faisant cuire son déjeuner ou encore des combattantes de MMA en lingerie fine, une fois n’est pas coutume. Dans les vidéos les plus vues de la semaine également, celle d’une jeune festivalière qui s’est retrouvée bien embêtée après être montée sur  un taureau mécanique. La pauvre jeune femme s’est prêtée à l’exercice avec son seul maillot de bain pour vêtements. Elle n’avait en revanche pas imaginé que la violence des mouvements du taureau mécanique pouvait lui arracher littéralement sa culotte. Oups.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people