Web

Une victime indienne d'une attaque à l'acide sensibilise l'opinion publique dans un tuto beauté poignant

Une victime indienne d'une attaque à l'acide sensibilise l'opinion publique dans un tuto beauté poignant

Pour sensibiliser l'opinion publique sur l'utilisation de l'acide en Inde, l'association Make Love Not Scars a choisi de faire participer une victime de ces attaques dans une vidéo ironique, mais surtout poignante. Non Stop Zapping vous en dit plus.

En Inde, les attaques sur les femmes se multiplient chaque année. Dernièrement, les médias et l'opinion publique essaye de dénoncer toutes ces attaques et d'arrêter ces nombreux viols. Il y a peu, deux sœurs ont été condamnées à un viol collectif car leur frère s'était enfuit avec une jeune femme. Mais les viols ne sont pas les seuls crimes dont les femmes sont victimes. Les attaques à l'acide sont aussi monnaie courante en Inde. D'après The Acid Survivors Trust International, près de 1500 cas d'attaques à l'acide sont enregistrés chaque année. Mais le plus choquant, c'est qu'environ 1000 cas sont repertoriés en Inde.

Des associations ont donc vu le jour pour défendre ces victimes qui sont à 90% des femmes. "Make Love Not Scars" explique d'ailleurs que la principale raison de ces attaques, c'est qu'une femme a refusé une relation avec un homme. L'association a donc choisi de mettre la lumière sur une victime dans une vidéo beauté. Alors que ces tutos font fureur sur le web, l'association a choisi de surfer sur la vague pour sensibiliser l'opinion publique.

"Chaque jour une femme est victime d’une attaque à l’acide”

Dans la vidéo, les internautes peuvent apercevoir Resham, une jeune femme de 18 ans, défigurée par l'acide sulfurique en 2014. Son beau-frère l'avait attaqué lorsque cette dernière était sur le point de se rendre dans le nord du pays pour un examen médical. Très souriante, la jeune femme présente un tutoriel beauté sur comment appliquer un joli rouge à lèvres. Pleine de joie, Reshma finit tout de même par faire le lien entre le sujet et les attaques à l'acide : “Finalement, l’astuce la plus importante : vous pouvez trouver du rouge à lèvres aussi facilement que de l’acide concentré. C’est la raison pour laquelle chaque jour une femme est victime d’une attaque à l’acide.”

"Make Love Not Scars" souhaite donc, à travers cette vidéo poignante, mettre fin à la vente libre d'acide, car en Inde, un litre d'acide peut être acheté deux euros.

 

Réagissez à l'actu people