Web

Une gare japonaise ouverte pour une seule lycéenne, l'histoire étonnante (Vidéo)

Une gare japonaise ouverte pour une seule lycéenne, l'histoire étonnante (Vidéo)

Au Japon il est difficile de vivre dans une région reculée et d'avoir accès aux transports. Pourtant, la Japan Railways aurait décidé de laisser une gare ouverte pour qu'une jeune lycéenne puisse aller en cours et ce malgré qu'elle soit la seule passagère. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C'est une histoire pour le moins insolite que CCTV News et CityLab ont relayé. Au Japon, une lycéenne de l'île d'Hokkaido au Japon se retrouve chaque matin seule sur le quai de la gare Kami-Shirataki et prend seule le train qui ne s'arrête que deux fois par jour à cette station, une fois le matin à 7h04 et une autre le soir à 17h08 pour ramener la jeune fille chez elle après les cours. Le début de cette histoire remonte à 3 ans, alors que la Japan Railways prévoyait de fermer la gare en question faute de passagers, avant de se rendre compte que la jeune lycéenne l'empruntait tous les matins pour aller étudier. Face à ce constat, la société a finalement décidé d'adapter les horaires de passage du train avec les heures de cours de la jeune fille. Toutefois lorsque la lycéenne sera diplômée en mars prochain, la gare sera officiellement fermée : "Je me sens triste de penser qu'elle va disparaître", a fait savoir la jeune lycéenne.

 

Une version romancée ?

 

Alors que l'histoire a beaucoup ému le Japon, certains journaux ont toutefois nuancé la version exposée par CCTV News. Selon le Straits Train, la lycéenne prendrait en réalité le train dans la station voisine Kyu-Shirataki en compagnie de dix autres camarades. Le train du matin partirait à 7h15 et les jeunes bénéficieraient de trois trains pour rentrer chez eux le soir. Et si la gare de Kami-Shirataki fermera bien en mars prochain, la date de fermeture choisie par la Japan Railways n'aurait en fait rien à voir avec la date de remise de diplôme de la jeune fille.

L'histoire met toutefois en lumière le problème de mobilité et d'accès aux transports pour les populations vivant dans les régions les plus reculées du Japon. Ces dernières années, près de vingt lignes ferroviaires ont été fermées dans la région d'Hokkaido notamment à cause de la baisse du nombre d'habitants.

 

Réagissez à l'actu people