Web

Un policier lillois balance le portable d’un jeune homme après un contrôle (Vidéo)

Un policier lillois balance le portable d’un jeune homme après un contrôle (Vidéo)

Sale temps pour la police française. Alors que l’émission Quotidien révélait hier un scandale touchant la police aux frontières, une vidéo montrant un policier jetant négligemment le portable d’un jeune homme lors d’un contrôle continue de donner une mauvaise image de la police. Non Stop Zapping vous montre les images.

Non Stop Zapping vous le dévoilait ce matin : l’équipe de Yann Barthès révélait hier, un scandale touchant la police aux frontières dans son émission Quotidien. L’équipe de télévision a dévoilé un mail interne, ouvertement raciste envers les musulmans, envoyé par la police des frontières à tous ses agents. Le mail est suffisamment explicite et se passe de commentaire : "L’islam est le cancer de l’Europe. Les musulmans sont ses métastases. Jamais la France n’a été aussi gravement malade." Ce mail fait désormais l’objet d’une enquête de la police des polices : l’IGPN.

 

La police lilloise balance le portable d’un jeune homme

 

Et cette autre affaire, qui concerne la police française et plus précisément lilloise ne devrait pas venir redorer l’image des forces de l’ordre. Une vidéo disponible sur Internet montre un banal contrôle de police, filmé d’assez loin. Néanmoins, il est possible de comprendre ce qui se déroule. La scène se serait passée dans le quartier Lille-Sud. Trois policiers sont en train de contrôler un jeune homme contre une balustrade. Pendant de longues secondes, rien ne semble se passer entre les quatre protagonistes lorsque tout à coup, l’un des policiers semble jeter un téléphone portable dans le fossé, derrière le jeune homme, afin qu'il ne puisse plus le récupérer. Le jeune homme tente de l’attraper au vol mais en vain… Les trois policiers finissent par le laisser partir, chacun partant de son côté. A la fin de la vidéo, le jeune homme tente d’escalader la rambarde pour récupérer son bien. 

Par Marine Reyou

Réagissez à l'actu people