Web

Un manifestant met KO un policier en un coup de poing par derrière (vidéo)

   / 4  
Un manifestant met KO un policier en le frappant par derrière
1
Un manifestant met KO un policier en le frappant par derrière
Ce policier belge a pris un coup de poing dans la tête et par derrière
2
Ce policier belge a pris un coup de poing dans la tête et par derrière
Le policier s'est immédiatemment éffondré totalement KO
3
Le policier s'est immédiatemment éffondré totalement KO
Plusieurs autres policiers ont accouru pour lui venir en aide
4
Plusieurs autres policiers ont accouru pour lui venir en aide

Si les manifestations françaises connaissent des débordements depuis maintenant plusieurs semaines, le phénomène se propage également à la Belgique. Mardi, dans le cadre d’une manifestation contre une réforme de la législation du travail, un manifestant a asséné un coup de poing par derrière à un policier, le mettant immédiatement KO. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les débordements deviennent monnaie courante dans les manifestations françaises. La semaine dernière, la vidéo d’une voiture de police saccagée puis mise à feu par des manifestants près de la place de la République avait choqué l’opinion. Mais n’avait certainement pas autant marqué que l’attitude de Kevin Philippy, l’un des deux policiers installés à l’intérieur du véhicule et qui a fait preuve d’un incroyable sang-froid pour gérer la situation alors même qu’un manifestant lui assénait des coups de barre de fer. Le jeune homme a d’ailleurs été décoré et promu par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve le week-end dernier.

Un coup de poing par derrière et dans la tête d'un policier

Mais ce genre d’images encore impensables en plein milieu de Paris il y a quelques temps commencent malheureusement à devenir monnaie courante. Et visiblement elles traversent les frontières. Mardi lors d’une manifestation à Bruxelles, là encore contre une réforme de la législation du travail, 60 000 personnes s’étaient rassemblées pour défiler. Et certaines ont jugé nécessaire de lancer des œufs, des pierres et des bouteilles sur les forces de l’ordre. Résultat, des échauffourées ont éclaté. Echauffourées au cours desquelles un malheureux policier, le commissaire Pierre Vandersmissen, seulement armé d’un spray lacrymogène s’est retrouvé KO après avoir reçu un énorme coup de poing par derrière de la part d’un manifestant. Un acte d’une lâcheté sans nom et dont l’auteur, un jeune homme de 20 ans, a été interpellé.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people