Web

Un jeune agresse lâchement un homme ivre à Bordeaux et s’en vante en direct sur Périscope (vidéo)

   / 5  
Il agresse un homme ivre et s'en vante sur Périscope
1
Il agresse un homme ivre et s'en vante sur Périscope
Deux jeunes Bordelais ont agressé un homme en direct sur Périscope
2
Deux jeunes Bordelais ont agressé un homme en direct sur Périscope
La victime est un homme ivre qui va prendre quatre coups
3
La victime est un homme ivre qui va prendre quatre coups
Dont un alors qu'il était au sol
4
Dont un alors qu'il était au sol
Identifié, l'un des agresseurs s'est excusé
5
Identifié, l'un des agresseurs s'est excusé

Deux jeunes mineurs ont attendu qu’assez de personnes se connectent sur Périscope, où ils se vantaient du nombre de coups qu'ils pourraient mettre à un homme ivre, pour passer à l'acte. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Le 14 février dernier, la notoriété de l’application Périscope a explosé. Le footballeur du PSG, Serge Aurier, y avait tenu une discussion en direct avec ses fans où il insultait son entraîneur Laurent Blanc et se moquait de certains coéquipiers comme Zlatan Ibrahimovic et Salvatore Sirigu. Réintégré au groupe professionnel du club comme Non Stop Zapping vous l'évoquait début avril après une mise à pied et trois semaines en réserve, le défenseur ivoirien a gagné la Coupe de la Ligue samedi soir.

"On fait un jeu : On a Deux coups chacun"

Fin mars, ce sont deux employés de SFR qui avaient créé la polémique sur la même application Périscope. Ils se vantaient alors de briser le téléphone d’un client qui n’aurait pas été aimable. Après le buzz suscité par l’affaire, les deux hommes avaient été licenciés par leur employeur.

Ces deux Bordelais n’ont pas encore d’emploi. Mineurs, ils ont choqué la toile en utilisant récemment l’application Périscope à la sortie d’une boîte de nuit. Ils demandent alors à ce qu’il y est 40 personnes de connectées pour qu’ils aillent frapper une personne. Le chiffre est vite atteint et la victime, un homme ivre, rouée de coups avant l’intervention de tierces personnes. Identifié et placé en garde-à-vue, l’un des agresseurs, âgé de seulement 15 ans, s’est excusé dans une vidéo publiée sur Facebook.

Réagissez à l'actu people