Web

Un couple de policiers en dîner, arrête un braquage dans un restaurant (vidéo)

Un couple de policiers en dîner, arrête un braquage dans un restaurant (vidéo)

Le lendemain de la Saint-Valentin, un couple de policiers pensaient passer un moment en tête à tête au fast food, aux Etats-Unis. Seulement, ils ont dû reprendre du service lorsqu'un braqueur est arrivé. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Le braqueur a choisi le mauvais fast-food. Si le Raising Cain’s Chicken Fingers, à Louisville (États-Unis) n'avait que deux clients dans la soirée du 15 février, il ne s'agissait pas de n'importe qui. Pensant passer un dîner en tête à tête dans la tranquillité, Nicole et Chase McKeown, tous les deux policiers, ne s'attendaient pas à devoir reprendre du service. Leur soirée romantique a viré au scénario d'un film de braquage. Au moment où ils dégustaient leur repas, un homme au visage caché a fait irruption dans le fast-food. Il s'est alors dirigé vers la caisse avant de menacer l'employée comme le montrent les images des caméras de surveillance.

L'individu prend la fuite avant d'être intercepté

Pour voler l'argent de la caisse, l'individu a dévoilé son arme à la serveuse qui a levé les bras pour le laisser faire. Devant cette scène, le couple de policiers a eu des soupçons. "Je crois que nous avons remarqué que quelque chose ne tournait pas rond en même temps", a expliqué Nicole McKeown. Aussitôt, les deux agents sont passés à l'action sans échanger entre eux. Par derrière, ils se sont approchés avec leurs armes de service qu'ils ont ensuite pointé sur le braqueur. Seulement, l'individu réussit à s'échapper pour prendre la fuite. La scène se poursuit dans la rue où les policiers le poursuivent. Avec le d'une patrouille locale, le couple a finalement réussi à interpeller le braqueur quelques rues plus loin. "Sans l’action héroïque de ces deux officiers, je suis convaincu que la situation aurait dégénéré dans ce restaurant. Ils ont agi de façon honorable", a déclaré le responsable du fast food.

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people