Web

Trash Tag Challenge : Le nouveau défi intelligent des internautes (vidéo)

Trash Tag Challenge : Le nouveau défi intelligent des internautes (vidéo)

Depuis le 5 mars, un nouveau défi intitulé Trash Challenge se propage sur les réseaux sociaux et s'avère aussi utile qu'intelligent. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce 12 mars, le monde fêtait les 30 ans du web, alors créé en 1989 par Tim Berners-Lee, qui travaillait alors au sein de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire. Depuis son invention, tout a bousculé et les codes de la société également. Devenue indispensable, cette application du réseau Internet permet d'échanger des mails ou encore des fichiers. En annonçant cet anniversaire, les journalistes du JT du 19 / 45 présenté ce 12 mars sur M6 ont également abordé un nouveau phénomène qui prend de l'ampleur sur les réseaux sociaux. Intitulé "Trash Tag", ce défi consiste à se prendre en photo au milieu d'un tas de déchets abandonnés dans la nature et de reprendre un autre cliché après avoir nettoyé toute la zone. S'il a déjà été créé il y a quelque temps, ce challenge circule de plus en plus sur les réseaux sociaux.

Quand les défis deviennent utiles

Après le "Boiling Water Challenge", le "Invisible challenge" ou encore le "In my feelings challenge", ce défi s'avère le plus pertinent de tous, avec un véritable objectif environnemental. Ne mettant la vie de personne en danger, il permet simplement de faire une bonne action tout en récoltant des "likes". Nettoyer des plages, déblayer des forêts ou encore dépolluer toutes sortes de zones qui sont ensevelies par les déchets, il y a de nombreuses façons d'utiliser ce challenge pour faire du bien à la planète. C'est une publication Facebook partagée le 5 mars dernier par Bryan Romàn qui a relancé la tendance. De nombreux internautes ont repris l'idée et ont ainsi redonné une nouvelle vie à des lieux naturels encombrés d'ordures. En 2014, le défi "Ice Bucket Challenge" avait quant à lui permis de récolter de l'argent pour lutter contre la maladie de Charcot.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people