Web

Sud Radio : l'invitée Najwa El Haïté cambriolée et agressée en direct (vidéo)

Sud Radio : l'invitée Najwa El Haïté cambriolée et agressée en direct (vidéo)

En pleine interview depuis son domicile sur Sud Radio ce vendredi 10 juillet, l'invitée Najwa El Haïté a été victime d'un violent cambriolage en direct. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

L'interview d'une invitée sur Sud Radio ce vendredi 10 juillet, a pris une mauvaise tournure. Durant l'émission de Valérie Expert où plusieurs invités en visio-conférence débattaient sur les violences en France actuellement, le sujet est venu réellement s’immiscer chez l'un d'entre eux. A son domicile, Najwa El Haïté, adjointe au Maire du nouveau conseil municipal d'Evry, a été interrompue par un individu qui est entré de force. Comme le montre la vidéo de l'émission, Najwa El Haïté s'est aussitôt levée en criant pour tenter de faire fuire l’agresseur. Après cette scène choquante et la coupure de la liaison avec l'invitée, la présentatrice a repris contact avec elle un peu plus tard dans l'émission. 

"Un jeune que j'ai vu a défoncé ma porte"

"Je suis vraiment désolée mais il m'est arrivée un truc de dingue. Un jeune que j'ai vu a défoncé ma porte, qui était fermée, à coups de marteau et de pieds. Cela a été d'une violence inouïe, il m'a volé mon sac et mon portable. On parlait de racaille et bien il y a une racaille qui est entrée chez moi", a raconté Najwa El Haïté encore sous le choc. Interrogée sur les circonstances de cette violente intrusion, elle a assuré : "C'est hallucinant. J'entendais de manière intempestive quelqu'un qui sonnait. Et je me suis dit 'bon j'attends personne donc je ne vais pas ouvrir' et en plus j'étais en direct de votre émission. Et là je vois un colosse rentrer chez moi, voler mon ordinateur et vous avez pu le constater car ça a été brutal et il a fermé l'ordinateur. Et il m'a volé mon sac, ça s'est fait en une fraction de secondes". En colère et décidée à ne rien laisser passer sur cette agression, la femme politique a ajouté : "Je suis remontée, j'attends la police avec impatience. Ce monsieur, je vais le reconnaître, j’ai bien regardé son visage". 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people