Web

Saint-Malo : Des restaurateurs posent nus pour protester contre Trip Advisor (vidéo)

Saint-Malo : Des restaurateurs posent nus pour protester contre Trip Advisor (vidéo)

Ce jeudi 4 juillet, des restaurateurs se sont rassemblés tous nus à Saint-Malo pour protester contre les mauvaises appréciations publiées sur Trip Advisor à leur encontre. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Si le site Trip Advisor permet d'aiguiller avec facilité les clients dans leur choix de restaurant, il ne semble pas vraiment être très apprécié par tous les restaurateurs. Alors que les internautes peuvent parfois être cinglants dans leurs commentaires et leurs notations après un déjeuner moyennement apprécié, certains propriétaires d'établissements culinaires ont décidé de faire entendre leur mécontentement. Pour protester contre ce qu'il appelle une "dictature du net", Jean-Jacques Samoy propriétaire du bar malouin "La Java" a lancé un appel général pour ce jeudi 4 juillet. Au programme, les restaurateurs contrariés étaient invités à participer à une photo dite "strip advisor" en faisant tomber le haut et le bas à Saint-Malo. Pour contester contre les avis négatifs de leur clientèle, jugés parfois injustifiés, les restaurateurs ont tenu à marquer le coup en se mettant à nu.

Une opération suivie par dix participants

Face à cette initiative lancée, seuls dix gérants de restaurants ont répondu présents. Sur l'îlot du grand Bé, dix personnes ont donc présenté leurs fesses à l'objectif pour immortaliser leur colère envers ces critiques intransigeants du web. Dans une vidéo dévoilée ce 4 juillet sur YouTube par nos confrères du Pays Malouin, on découvre alors les participants de cette opération buzz osée, qui a eu lieu sur la plage de Bon Secours. Malheureusement pour Jean-Jacques Samoy, les 300 personnes qui avaient prévu de se rendre sur place n'ont pas donné suite et seules dix personnes ont joué le jeu. Au total, c'était donc quatre restaurateurs de Saint-Malo, un de Servon-sur-Vilaine et un touriste de Champagne-Ardenne qui ont alors jugé bon de se dénuder pour pointer du doigt les mauvaises appréciations gratuites.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people