Web

Quand Jean-Luc Mélenchon se moque du couvre-feu sur TikTok (Vidéo)

Quand Jean-Luc Mélenchon se moque du couvre-feu sur TikTok (Vidéo)

Jean-Mélenchon, le leader de La France Insoumise, a fait une vidéo TikTok pour se moquer du couvre-feu imposé par Emmanuel Macron. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

"La déchéance d'un homme, ça peut aller loin", Quel imbécile !", Ridicule", "C'est moi ou c'est ultra gênant ?". Dès que la vidéo a été partagée sur Twitter par BFMTV, le politicien en a pris pour son grade. Les réactions des internautes sont unanimement mauvaises. Tout le contraire des ados qui sur son compte TikTok ont tous adoré la vidéo et commenté avec des tonnes de "je pleure (de rire)", "ptdrrrrr". Donc Jean-Luc Mélenchon a publié une vidéo ultra décalée dans laquelle on le voit demander l'heure et regarder l'heure sur sa montre (à l'époque où tout le monde la regarde sur son smartphone) puis ouvrir de grands yeux en mode c'est la journée, on est encore libre de bouger. A 22 heures, devant le siège de Orange (pub déguisée ?), Jean-Luc Mélenchon explique que c'est couvre-feu, mais non, on est que jeudi et il entre en vigueur vendredi soir à minuit. L'idée de la vidéo étant bien sûr, de tourner en ridicule le couvre-feu imposé par Emmanuel Macron.

Des tweets polémiques

Il faut le voir pour le croire. Jean-Luc Mélenchon est au cœur de l'actualité ces dernières 24 heures. Son tweet annonçant que "60% des contaminations ont lieu au travail et à l'école ou à l'université entre 8h et 19h" publié mardi 14 octobre a provoqué un tollé. Des chiffres faux, aussitôt corrigés sur Twitter par le ministre de la Santé Olivier Véran. Les 60% correspondent en fait au nombre de clusters et non pas au nombre de contaminations. Puis le député des Bouches-du-Rhône a fait faux bond à l'émission politique de France 2 jeudi soir "Vous avez la parole". D'après Thomas Sotto, il n'a pas apprécié les conditions de l'émission qui devaient le voir débattre avec Olivier Véran. Il a donc préféré ne pas venir. Vexé et énervé, l'élu a invectivé les deux journalistes sur son compte Twitter les traitant de "passe-plats" et de "menteurs".

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people