Web

New York : Des piétons paniquent après une fausse alerte à la fusillade (vidéo)

New York : Des piétons paniquent après une fausse alerte à la fusillade (vidéo)

Ce mardi 6 août, les New-Yorkais ont eu une grosse frayeur en confondant un bruit sourd provenant d'une moto avec celui d'une arme à feu. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Les États-Unis ne semblent pas vraiment être "The place to be" en ce moment... Après les deux récentes et bouleversantes fusillades qui ont secoué le pays, la population est en alerte. Bouleversée par les drames qui se sont déroulés en seulement 24 heures et qui ont fait des dizaines de morts, cette dernière est donc dorénavant deux fois plus vigilante. Sur le qui-vive, certains Américains semblent craindre qu'une attaque de ce genre ne se reproduise. Ce mardi 6 août à New York, dans le fameux quartier de Times Square, les touristes et piétons qui se trouvaient là ont eu une belle frayeur. Alors que chacun vaquait à ses occupations peu avant 22 heures, un bruit assourdissant a retenti. Croyant à un tireur qui les visait, les personnes présentes ont commencé à s'enfuir et à courir un peu dans tous les sens, dans le but d'échapper à une énième potentielle tuerie de masse.

La police obligée de calmer la population

Sur une courte vidéo diffusée sur Twitter, on peut voir le mouvement de panique gagner la foule. Tout le monde s'empresse ainsi de courir pour s'éloigner au plus loin du bruit, similaire à celui d'une arme à feu et de la célèbre place de la grosse pomme, en se réfugiant également dans certaines boutiques. Un internaute qui était témoin de la scène explique d'ailleurs avoir été conduit dans la réserve du magasin Disney, par sécurité. Pourtant, comme l'explique la chaîne de télévision américaine CNN, il ne s'agissait là que d'un bruit provoqué par une moto. Cette dernière a fait un retour de flamme, à savoir ce que l'on appelle un "backfire" (un phénomène mécanique qui produit une déflagration). Devant la peur générale, de nombreuses personnes ont été bousculées, dont certaines s'en sortent avec des égratignures et des ecchymoses. Pour faire régner le calme dans la ville, la police new-yorkaise a aussitôt publié un tweet pour rassurer les habitants et leur certifier qu'aucun tireur actif n'était présent à Times Square.

 

 

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people