Web

Nantes : le policier qui a abattu un jeune homme reconnaît avoir menti (Vidéo)

Nantes : le policier qui a abattu un jeune homme reconnaît avoir menti (Vidéo)

Le policier qui a reconnu avoir abattu un jeune homme à Nantes au cours d'une interpellation est revenu sur ses premières déclarations. Il reconnaît avoir menti et fait un usage inapproprié de son arme. Non Stop Zapping vous explique.

C'est une bavure policière qui a embrasé les quartiers tranquilles de la ville de Nantes. Mardi soir, au cours d'une interpellation pour un contrôle d'identité, un jeune homme de 22 ans est abattu par un policier en service. Rapidement, la mort du jeune homme - par ailleurs placé sous mandat d'arrêt depuis un an - provoque la colère de ses proches et des habitants alentours. La ville s'embrase, plusieurs dizaines de véhicules sont incendiés ainsi que plusieurs bâtiments publics. Tous crient à la bavure policière et craignent que l'affaire soit étouffé, comme d'autres avant elle : l'affaire Théo, l'affaire Amada Traoré restent encore très vives dans les mémoires. Le policier qui a fait usage de son arme assure avoir agi en état de légitime défense. Le syndicat de police Alliance abonde en son sens et assure que le jeune homme était potentiellement dangereux et que les forces de l'ordre ont agi dans l'obligation de protéger les autres personnes présentes autour du contrôle. Rapidement, l'histoire devient aussi politique : de nombreuses personnalités se scandalisent qu'on mette en doute la parole de la police et rappelle que la présomption d'innocence vaut tout autant - si ce n'est plus pour certains - que celle du jeune homme décédé. Pourtant, vendredi, le policier est revenu de lui-même sur ses premières déclarations. Il a reconnu avoir fait un usage innaproprié de son arme et parle désormais d'un "accident" lors de son altercation avec le jeune homme. Il a été placé en examen. 

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people