Web

Marion Maréchal : Son coup de gueule sur les affaires George Floyd et Adama Traoré (vidéo)

Marion Maréchal : Son coup de gueule sur les affaires George Floyd et Adama Traoré (vidéo)

Marion Maréchal est sortie de son silence ce mercredi 10 juin. L’ex-députée d’extrême droite a partagé un message sur son compte Facebook qui a fait grand bruit. Selon elle, elle n'a pas à s'"excuser en tant que Blanche". Après l'affaire George Floyd et la polémique ravivée autour d'Adama Traoré, elle a décidé de pousser un coup de gueule.

L'affaire George Floyd a ému le monde entier. Cet homme afro-américain est mort après une interpellation policière, le 25 mai 2020. Il a été plaqué au sol et maintenu sous le genou d'un policier pendant 8 minutes et 46 secondes. L'acte a été filmé par de nombreux passants et les images sont devenues virales sur Internet. Après cette affaire, des milliers de personnes se sont mobilisées à travers la planète pour dénoncer les violences policières et le racisme. En France, le mouvement a suivi, ce qui ravivé la polémique sur la mort d’Adama Traoré en 2016. Marion Maréchal est pour la première fois sortie de son silence ce mercredi 10 juin en partageant une vidéo sur son compte Facebook. La nièce de la présidente du RN Marine Le Pen a tenu à pousser un coup de gueule qui a fait grand bruit.

"je n'ai colonisé personne"

Marion Maréchal s'est exprimée sur son compte Facebook et a voulu réagir face "au rouleau compresseur" de l’affaire George Floyd . Elle a notamment expliqué pourquoi elle refuserait de mettre "un genou à terre comme le souhaiterait le ministre de l'Intérieur" : "Je n’ai pas à m’excuser en tant que blanche et en tant que Française pour la mort d’un Afro-Américain et je n'ai pas à m'excuser pour la mort d'un délinquant, Adama Traoré, une mort accidentelle qui a eu lieu à la suite d'une interpellation, qui n'est pas liée à sa couleur de peau mais au crime qu'il aurait commis lui et une partie de sa famille. Je n'ai pas à m'excuser parce que je n'ai pas colonisé, je n'ai colonisé personne, je n'ai mis personne en esclavage de la même manière que tous ces groupes politiques et tous ces militants politiques eux-mêmes n'ont jamais été colonisés ou mis en esclavage.". Un message qui a suscité de vives réactions.

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people