Web

L’Italie lance une campagne anti-migrant, les images chocs ! (Vidéo)

   / 6  
1
Jessica est l'une des réfugiées qui témoignent dans la campagne
2
Jessica est l'une des réfugiées qui témoignent dans la campagne
Elle raconte avoir été mise en prison à son arrivée en Europe
3
Elle raconte avoir été mise en prison à son arrivée en Europe
Jessica a ensuite été vendue comme esclave
4
Jessica a ensuite été vendue comme esclave
César raconte sa peur lors de la traversée en bateau
5
César raconte sa peur lors de la traversée en bateau
Il raconte avoir frôlé la mort
6
Il raconte avoir frôlé la mort

L’Italie lance une campagne choc pour dissuader de nouveaux migrants de tenter la traversée depuis la Syrie ou la Méditerranée. À travers une série de témoignages glaçants, elle espère faire diminuer le nombre de réfugiés arrivant sur ses côtes. Non Stop Zapping vous fait découvrir les images.

L’Italie est l’un des premiers points d’entrée vers l’Europe pour les milliers de migrants qui tentent chaque mois de se rendre sur le continent. En première ligne depuis le début de la crise des réfugiés en 2015, l’Italie s’est de nombreuses fois illustrée en portant secours aux embarcations surpeuplées qui avaient chavirés en mer. Les sauveteurs italiens de l’île de Lampedusa ont été parmi les premiers à alerter l’opinion publique du drame humanitaire qui se jouait sur les côtes européennes. Si l’Italie apparaissait comme un pays, à l’instar de l’Allemagne, prêt à accueillir des réfugiés, malgré le désaccord d’un certain nombre de citoyens, elle vient de lancer une campagne choc pour dissuader de futurs réfugiés de tenter la traversée.

Aware Migrants, la campagne choc pour dissuader les migrants

Baptisée ‘’Aware Migrants’’ (Migrants conscients) et diffusée en français, en anglais et en arabe, elle a été présentée par le gouvernement italien le 28 juillet. ‘’De toute évidence, nous sommes fiers d’accueillir tous ceux qui fuient la guerre et n’avons pas l’intention de les empêcher de venir, assure le ministre italien de l’Intérieur, ajoutant que ‘’nous ne pouvons pas accueillir tout le monde’’. Pour dissuader les réfugiés de tenter la traversée, la campagne italienne met en scène les témoignages chocs de plusieurs migrants qui relatent leur calvaire à l’arrivée en Europe. César, l’un des réfugiés interrogé, raconte par exemple l’angoisse de la traversée et le risque de s’échouer tandis que Jessica raconte avoir été vendu par la police comme esclave puis battue. Avec ces témoignages chocs, l’Italie entend faire baisser le nombre de réfugiés débarquant sur ses côtes mais de l’autre côté du globe, le conflit syrien, principal cause des flux de réfugiés, a déjà fait plus de 260 000 morts et vient d’entrer dans sa cinquième année.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people