Web

Les Gilets jaunes ont droit à leur chanson : "Les gentils, les méchants" (vidéo)

Les Gilets jaunes ont droit à leur chanson : "Les gentils, les méchants" (vidéo)

Une chanson et un clip font actuellement un carton sur les réseaux sociaux en hommage aux Gilets jaunes, même si une petite polémique pourrait gâcher le buzz. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Avec plus de 800 000 vues sur Facebook en seulement trois jours, la chanson hommage aux Gilets jaunes "Les gentils, les méchants" fait un étonnant carton sur les réseaux sociaux. A l'initiative du morceau, le groupe de jazz vocal "Marguerite", pas adhérent des Gilets jaunes à l'origine du mouvement mais qui s'est très vite retrouvé dans les valeurs défendues par les manifestants. Le titre est une reprise de la célèbre chanson de Michel Fugain, et "les gentils" sont le gouvernement et les policiers tandis que "les méchants", dans un souci d'ironie, sont les Gilets jaunes. "Qui c'est qui prend le taxi? Les gentils. Et qui paye le carburant? Les méchants. (...) Qui fait de l'économie? Les gentils. Et qui est à court d'argent? Les méchants..." chante notamment la jeune femme de 28 ans, qui avoue avoir été "totalement dépassée" par le succès de sa reprise, comme elle l'a expliqué au Parisien.

Une chanson buzz... mais antisémite ?

Mais le morceau a également déclenché une vague de protestations sur fond de polémique. Certains internautes ont vu dans les paroles de la chanson des props antisémites, notamment parce que la jeune femme critique la banque Rothschild,  l'écrivain et philosophe Bernard-Henri Lévy ou encore l'homme politique et figure de mai 68 Daniel Cohn-Bendit. Pourtant, la jeune femme s'est défendue assurant qu'elle n'avait aucunement l'intention de paraître antisémite, même si elle se revendique haut et fort catholique pratiquante. "Je suis blessée par ces critiques qui n'ont rien à voir avec ma proposition qui est la proposition d'une artiste en référence à un autre artiste, et pas des moindres, Michel Fugain" a-t-elle notamment déclaré. En attendant, le succès de la chanson ne s'en ressent pas.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people