Web

Jean-Marie Bigard en course pour la présidentielle : Sa demande hilarante aux maires de France (vidéo)

Jean-Marie Bigard en course pour la présidentielle : Sa demande hilarante aux maires de France (vidéo)

Jean-Marie Bigard est toujours très intéressé par les présidentielles de 2022. D'ailleurs, sur son compte Twitter, l'humoriste a partagé une vidéo hilarante pour récolter les 500 signatures nécessaires pour devenir candidat.

Jean-Marie Bigard ne perd pas une occasion de faire rire ses abonnés. Alors que l'humoriste a décidé de se présenter aux élections présidentielles de 2022, il commence déjà à mettre toutes les chances de son côté pour atteindre son objectif. Tout naturellement et avec beaucoup d'humour, Jean-Marie Bigard a partagé une vidéo sur son compte Twitter, ce mercredi 29 juillet, pour inciter les maires de France à le parrainer en vue de l'élection présidentielle de 2022. Pour pouvoir se présenter face aux autres candidats, l'humoriste doit récolter 500 signatures de maires. Comme il l'explique dans sa vidéo hilarante, il veut obtenir "500 signatures pour foutre un sacré bordel".

"L'Élysée, c'est moche"

Habitué à faire parler de lui avec son franc-parler, Jean-Marie Bigard n'y est pas allé par quatre chemins dans sa vidéo Twitter. Vêtu d'un T-shirt avec l'inscription "Bigard Président", il annonce la couleur. C'est à côté d'un château gonflable que l'humoriste a tenté de séduire les maires de France. Il leur a adressé un message plein d'humour pour leur demander de le parrainer : "Voilà les amis, je suis devant mon château. En tant que futur président, je suis quand même obligé d'avoir un château, L'Elysée c'est moche, moi je préfère ça. C'est plus naturel et c'est un peu plus pirate. Il ne me manque plus que mes 500 signatures, enfin j'en ai déjà quelques unes. Spontanément, il y a des maires qui m'ont contacté et qui m'ont dit qu'ils étaient ok. Mais quel kiff ce serait d'avoir mes 500 signatures avant tout le monde. Ça, ça serait du sport. Ce serait super.". Ce message était destiné à tous les maires de France. Reste à voir s'il aura l'effet escompté.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people