Web

Il risque sa vie pour sauver un poisson porc-épic (Vidéo)

Il risque sa vie pour sauver un poisson porc-épic (Vidéo)

Un nageur n’a pas hésité à sauver un poisson pris au piège dans un filet. Se munissant d’un couteau, l’homme va alors découper les mailles délicatement tout en faisant attention à ne pas se faire piquer par le poisson porc-épic qui est un spécimen vénéneux. Une séquence sur nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Les animaux se révèlent souvent dangereux pour l’homme. Ainsi, un soigneur a eu une belle frayeur il y a quelques jours alors qu’il se trouvait dans une cage avec un lion. Ce dernier n’a pas hésité à se jeter contre l’homme qui a été sauvé par une lionne qui s’est interposée. Un autre homme a également eu beaucoup de chance en Australie. Alors qu’il se baignait tranquillement dans un lac en sirotant une bière, il a eu la mauvaise surprise de se faire attaquer par un serpent. Mais loin d’être impressionné, l’homme va alors prendre à pleine main l’animal afin de terminer sa boisson tranquille. Visiblement, cet Australien a pour habitude d’être en compagnie d’animaux véritablement dangereux.

Un poisson toxique pour l’Homme

En mer, si la plupart des poissons sont inoffensifs, certains en revanche sont très dangereux. C’est notamment le cas des poissons porc-épic. Cette espèce se caractérise par tout un arsenal de mécanismes de défense redoutables qui se déclenchent automatiquement dans des situations de danger. Ainsi, le poisson porc-épic gonfle, et fait alors dresser un réseau d’épines qui possèdent des toxines mortelles. Selon les scientifiques, le poison serait 1200 fois plus toxique que le cyanure, et il est donc fortement déconseillé de manipuler un poisson de ce genre. Et pourtant, un nageur a pris un énorme risque. Alors qu’il nageait dans la baie de Chaloklum en Thaïlande, l’homme va vite se rendre compte qu’un poisson porc-épic est pris dans un filet. Se munissant d’un morceau de verre, il va alors découper les mailles délicatement pour sortir l’animal. 

Réagissez à l'actu people