Web

Etats-Unis : Jacob Blake prend la parole depuis son lit d’hôpital (vidéo)

Etats-Unis : Jacob Blake prend la parole depuis son lit d’hôpital (vidéo)

Jacob Blake, le jeune Afro-américain qui a reçu sept balles de policers dans le dos le 23 août dernier, a pris la parole samedi 5 septembre dans une vidéo postée sur le compte Twitter de son avocat. Il appelle à la solidarité.

L’affaire a rapidement fait le tour du monde. Jacob Blake est un père de famille de 29 ans, le 23 août dernier il a reçu sept balles dans le dos devant ses trois enfants alors qu’il tentait de rentrer dans sa voiture. Une scène filmée qui a fait le tour des réseaux sociaux et a relancé les manifestations contre les violences policières qui ont émergé suite à la mort de George Floyd. Les agents de police impliqués ont été suspendus de leurs fonctions. Lors d’une interview à Fox News, Donald Trump a récemment comparé les tirs des policiers à un coup manqué en golf. Jacob Blake est actuellement à l’hôpital et devrait rester paralysé sous la taille. Il a pris la parole samedi 5 septembre sur une vidéo postée sur le compte twitter de son avocat, Ben Crump, et visionnée plus de 500 000 fois déjà.

"J’ai mal 24 heures sur 24"

Dans la vidéo, Jacob Blake dit attendre "encore beaucoup de la vie". Dans son lit d’hôpital et vêtu d’une blouse, il déclare en claquant des doigts, "Votre vie, et pas seulement votre vie, vos jambes dont vous avez besoin pour bouger et aller de l’avant, tout peut vous être pris comme ça". Il évoque ensuite ses blessures, il confie avoir des agrafes au dos et dans l’estomac. "J’ai mal 24 heures sur 24, ce n’est que de la douleur (…) J’ai mal quand je respire, j’ai mal quand je dors, j’ai mal quand je bouge d’un côté et de l’autre, j’ai mal quand je mange". Il lance ensuite un appel à la solidarité. "S’il vous plaît, je vous le dis, il faut changer nos vies. Nous pouvons être solidaires, rassembler un peu d’argent, rendre les choses plus faciles pour nos gens. Car beaucoup de temps a été perdu".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people