Web

Ces deux militaires résument leur mission au Mali en chanson

Ces deux militaires résument leur mission au Mali en chanson

Voici une vidéo qui est en train de faire le buzz. Ces deux militaires interprètent un duo à la fois drôle et touchant. L'un joue de la guitare et l'autre chante une chanson qui résume leur mission au Mali.

11 janvier 2013, François Hollande lance l'opération Serval dans le cadre de l'intervention militaire au Mali. Cette opération a pris fin le 1er août 2014 et c'est l'opération Barkhane qui a pris sa suite. L'objectif est de lutter contre les groupes djihadistes dans toute la région du Sahel. En mai 2015, nos confrères de Paris Match rencontraient le général Bernard Barrera qui commandait les 4000 hommes qui constituaient la compostante terrestre de l'opération Serval. C'est avec beaucoup d'humilité qu'il témoignait sur ce quotidien particulièrement difficile.

"Le brigadier-chef Yoann ­Marcillan, tué en 2012 en Afghanistan, était aussi présent dans mon souvenir. Commandant à l’époque la brigade Monsabert à Clermont-Ferrand, j’avais été chargé d’annoncer son décès à sa ­famille. C’était le jour du 6e anniversaire de mes fils jumeaux. J’ai quitté la maison pour me rendre au domicile du défunt. J’avais averti le maire du village. Lorsque nous sommes arrivés, la maison était vide. Les parents étaient partis faire des courses. On a attendu cinq heures devant la porte. C’est le père qui est arrivé en premier. Lorsqu’il m’a vu en uniforme, il a compris. Je lui ai dit : 'Je suis venu vous annoncer la mort au combat de votre fils. Il est mort pour la France.' Je suis resté avec eux jusqu’à la nuit. Je leur ai dit que ce décès n’était pas vain" racontait-il ainsi avant d'ajouter :

"Au Mali, quatre de mes soldats sont morts au combat. A chaque fois, à des milliers de kilomètres de l’Auvergne, je pensais à cette cour de ferme, à ce couple qui avait perdu son fils de 24 ans. A chaque famille, j’ai écrit une lettre où je décrivais les circonstances de la mort de leur fils ou de leur mari, et tout le bien que je pensais de lui. De retour en France, je suis allé les voir, ainsi que les blessés. A chaque fois, j’ai été impressionné non par la révolte, mais par la dignité de ces familles qui ont compris que le métier de soldat nécessite ­l’acceptation de la mort. La mort au combat n’est pas un accident de voiture. C’est un risque qui fait partie du métier. Celui du général, c’est de vaincre l’ennemi et de pas faire tuer ses soldats. Avant chaque opération, je leur disais : “C’est eux ou nous. Tuer l’ennemi avant d’être tué.” Malgré cela, la bataille continue et il faut faire en sorte que ces décès ne fragilisent pas le dispositif afin qu’il n’y en ait pas d’autres."

Deux militaires resument leur mission au mali en chanson

Ce lundi 7 septembre, ce sont deux soldats en mission au Mali qui sont en train de faire le buzz. L'un joue de la guitare et l'autre chante évoquant leur quotidien et résumant ainsi leur mission. Ces deux hommes dont on ignore l'idendité évoquent ainsi l'expérience que vivent des milliers de soldats entre humour ( "L'avion posé sur le Mali / On a vite compris que l'été sera chaud / Ici pas de filles en bikini / Mais l'odeur de transpi' qui te colle à la peau") et émotions ("Quand tu es loin de chez toi / C'est là que tu vois / Ce qui compte pour toi / A des milliers de kilomètres / Tu gardes dans ta tête / Ce qui t'attend là-bas")

Cette chanson a été saluée sur internet par de nombreux militaires et proches de militaires qui ne comprennent que trop bien les sacrifices faits par ces deux soldats.

Réagissez à l'actu people