Web

Bruxelles : Une voiture poussée dans les escaliers du métro, la vidéo buzz !

Bruxelles : Une voiture poussée dans les escaliers du métro, la vidéo buzz !

Le soir du réveillon du nouvel An, des scènes pour le moins surréalistes ont lieu. Ce fut le cas à Anderlecht dans la région de Bruxelles-Capitale. Dans la nuit de jeudi à vendredi, une bande de jeunes a décidé de pousser une voiture dans l’escalier menant au métro, ne faisant heureusement aucune victime. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

La fête du Nouvel An a été assez particulière cette année pour les Belges. En effet, face à la menace terroriste permanente et alors que la capitale de la Belgique a déjà passé six jours en alerte maximale le mois dernier, les autorités belges ont pris la décision d’annuler les festivités du 31 décembre. Le maire de la capitale belge, Yvan Mayeur, a annoncé le 30 décembre dernier l’annulation du feu d’artifice dans le centre-ville : "Il vaut mieux ne pas prendre le risque". Une nouvelle qui avait déçu les Bruxellois mais aussi les touristes : "on cède aux terroristes, à la terreur", "c’est comme si on pliait à la menace terroriste. Je crois qu’au contraire on devrait rester debout", a déclaré un habitant à France 2. D’autres en revanche, estiment que les autorités ont eu raison : "Je crois que c’est une bonne décision, une sage décision même. Il y aurait pu y avoir de la confusion lors du feu d’artifice".

"Ce genre d’actes empoissonne la vie dans les quartiers"

Et si aucune attaque n’a eu lieu en Belgique pour le Nouvel An, le réveillon a tout de même été très agité notamment à Anderlecht, une des 19 communes de la région de Bruxelles-Capitale. Les habitants ont eu la surprise de découvrir à la station Clémenceau dans le métro une voiture ! Cette dernière a été poussée par un groupe de jeunes dans l’escalier menant au métro, perturbant fortement le trafic durant trois quarts d’heure et ne faisant aucuns blessés. Selon la presse locale, l’un des individus en cause a été interpellé vendredi par la police. De son côté le bourgmestre d’Anderlecht, Fabrice Cumps, réclame des sanctions exemplaires : "Ce qui s’est passé à Clémenceau et place du Conseil (NDLR : où un sapin a été brûlé), nous ne le tolérons pas. Ce genre d’actes empoisonne la vie dans les quartiers et ils doivent être sanctionnés"

Réagissez à l'actu people