Web

Brésil : Les propos racistes d’une femme blanche envers une métisse, la vidéo choc

   / 5  
Le Brésil sous le choc après un dérapage raciste sur une plage
1
Le Brésil sous le choc après un dérapage raciste sur une plage
Une femme métisse se fait insulter
2
Une femme métisse se fait insulter
Une femme blanche tient des propos racistes
3
Une femme blanche tient des propos racistes
Cette femme a été arrêtée
4
Cette femme a été arrêtée
Ces images ont provoqué un tollé au Brésil
5
Ces images ont provoqué un tollé au Brésil

Après avoir montré une belle image d’unité lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, le Brésil fait la Une avec la destitution de Dilma Roussef de son poste de présidente. Mais depuis quelques jours, les images de propos racistes d’une femme blanche envers une métisse sur une plage font le tour du monde. Non Stop Zapping vous propose de découvrir cette séquence choc.

Malgré de formidables Jeux Olympique de Rio 2016, le Brésil est en crise. En effet, accusée d’avoir maquillé des comptes publics, la présidente Dilma Roussef a été destituée mercredi de son poste. Après six jours de procès et des heures de débats, les sénateurs brésiliens ont voté cette décision à plus des deux tiers. C’est le vice-président et grand rival Michel Temer qui a hérité du poste de président du Brésil. Mais Dilma Roussef, qui parle d’un "coup d’Etat" ne compte pas en rester-là. Ce jeudi, son avocat a fait appel de la décision auprès de la cour suprême. Il demande un nouveau procès et surtout l’annulation de la sentence.

"Tu n'avais qu'à naître blanche"

Mais en plus d’une crise politique, le Brésil doit faire face à une crise sociale où malheureusement le racisme est très présent. Sur une vidéo qui fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux, une jeune femme métisse filme les insultes qu’elle reçoit de la part d’une enseignante blanche de 54 ans sur une plage auriverde. "Tu peux filmer cette merde (…) on ira au commissariat et je te foutrai la honte. Je sais qui je suis, et toi t’es qui ?", lance-t-elle. Et d’ajouter : "Tu n'avais qu'à naître blanche (…) Une mulâtresse n’a rien à faire ici, elle n’a pas besoin de bronzer (…) Tu es complexée par tes cheveux crépus (…) Si tu te sens offensée je n’y peux rien ma chérie". L’auteure de ces injures racistes a été arrêtée avant d’être relâchée contre une amende de 500 réis (140 euros).

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people