Web

Black Lives Matter : Le slogan peint au pied de la Trump Tower à New-York (vidéo)

Black Lives Matter : Le slogan peint au pied de la Trump Tower à New-York (vidéo)

Ce jeudi 9 juillet, les New-Yorkais ont suscité toutes les attentions après avoir peint en lettres géantes le slogan "Black Lives Matter" au niveau de la célèbre Trump Tower, située sur la célèbre 5ème avenue. Des images à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis la mort de George Floyd le 25 mai dernier à Minneapolis après une arrestation policière violente, les mobilisations pour lutter contre le racisme se multiplient aux Etats-Unis et partout dans le monde. L'homme âgé de 46 ans avait été plaqué au sol pendant plus de neuf minutes pendant qu'un policier s'était agenouillé sur son cou afin de le maintenir. Après sa mort, une vidéo devenue virale, filmée par un passant, dévoilait quelques éléments tragiques de ce drame. George Floyd répétait à de nombreuses reprises "je ne peux pas respirer". Cette mort a bouleversé tout le monde et le mouvement "Black Lives Matter" a pris une toute autre ampleur. D'ailleurs, ce jeudi 9 juillet, le slogan a été peint en lettre géante sur la célèbre 5ème Avenue de New-York, juste devant la Trump Tower.

Le maire de New-York se mobilise

Une opération similaire avait créé un véritable buzz début juin à Washington, lorsque la maire démocrate avait peint ce slogan en jaune dans une rue menant à la Maison Blanche. Après avoir suscité tant de réactions positives, c'était au tour du maire de New-York de se mobiliser pour lutter contre le racisme. Sur certaines vidéos partagées sur les réseaux sociaux, des habitants de la Grosse Pomme peignent en grosses lettres les trois mots devenus un symbole partout dans le monde "Black Lives Matter", et ce, juste au niveau de la Tour Trump, emplacement symbolique. A la fin, Bill de Blasio accompagné par d'autres responsables, ont apporté des touches de peinture pour montrer leur soutien et dénoncer les opinions politiques du président des Etats-Unis jugé "raciste". Pour le moment, Donald Trump n'a pas encore répondu à cette provocation. 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people