Web

Aymeric Caron lynché sur Twitter après avoir défendu les moustiques (vidéo)

Aymeric Caron lynché sur Twitter après avoir défendu les moustiques (vidéo)

Le militant antispéciste Aymeric Caron a partagé sur Twitter ce mardi 30 juillet une vidéo dans laquelle il prend la défense des moustiques et qui a entraîné une pluie de réactions. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce mardi 30 juillet, Aymeric Caron a publié sur Twitter une vidéo qui fait polémique. Le journaliste de 47 ans, qui a affirmé haut et fort son combat antispéciste notamment dans un livre, est à l'origine de la création de Komodo TV. Dans ce média en ligne qui se positionne en faveur du "respect du vivant et des droits des animaux", l'écrivain défend les espèces animales avec l'intervention parfois d'autres écologistes. Dans un extrait vidéo partagé sur le réseau social, Aymeric Caron tient à donner quelques explications concernant les moustiques. Alors que la saison actuelle est propice aux piqûres d'insectes, le défenseur du monde animal avance que "si les femelles moustiques piquent, c'est parce qu'elles cherchent dans le sang de leurs victimes des protéines pour nourrir leurs œufs en développement et donc leurs bébés".

"Je vais continuer à leur mettre mes meilleures claques"

"Un antispéciste, lorsqu'il est guetté ou attaqué la nuit par un moustique, il a en fait affaire à une mère, qui essaye de remplir son rôle de future mère. Donc ce moustique qui vous agace (…) est en fait une dame qui risque sa vie pour ses enfants en devenir et qu'elle n'a pas le choix", poursuit-il face caméra. Visiblement pas très convaincu par ce beau discours, Charles Consigny a retweeté la vidéo ce 31 juillet en l'accompagnant du mot "Incroyable", plein de sarcasme, en guise de légende. En commentaires, les réactions ne sont pas moins divergentes… "Si ce n'était pas Aymeric Caron, j'aurai vraiment cru à un canular", "Je m'en tape, je vais continuer à leur mettre mes meilleures claques", "J'y vois une raison supplémentaire de les tuer", "Si vous préférez crever du paludisme ou autre maladie transmise par le moustique, libre à vous", "Un nuisible justifiant la vie d'autres nuisibles, c'est tout à fait logique, il ne fait que défendre son espèce…", peut-on notamment lire sous la publication, qui est bien loin de mettre tout le monde d'accord.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people