Web

Attentats de Paris : Kevin Razy, sa poignante vidéo sur la tragédie

Attentats de Paris : Kevin Razy, sa poignante vidéo sur la tragédie

Dans sa dernière vidéo, l’humoriste conseille un certain comportement à adopter quelques jours seulement après les attentats survenus vendredi 13 novembre à Paris. Alors que huit lieux ont été touchés et 129 personnes décédées sont à déplorer, Kevin Razy fait savoir son opinion sur les amalgames et les discriminations. "Ce sont les gens qui sont violents, pas leur religion", rappelle-t-il. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Quelques jours après les attentats meurtriers qui ont coûté la vie à 129 personnes selon un dernier bilan provisoire, les humoristes du Web se sont véritablement mobilisés sur leur domaine de prédilection : les réseaux sociaux. C’est le cas par exemple de Norman Thavaud, EnjoyPhoenix et MisterV qui, le soir des attaques, ce vendredi 13 novembre, n’ont cessé de reposter des tweets d’internautes pouvant accueillir chez eux ceux qui ne pouvaient pas rentrer à leur domicile. Conscient de la portée de leurs messages, et surtout auprès des jeunes, ils n’ont d’ailleurs pas hésité à exprimer d’émouvants hommages aux victimes qui ont péri dans les attentats.
 

KEVIN RAZY : "IL NE FAUT PAS QU’ON CÈDE À LA PEUR SINON ON JOUE LE JEU DU TERRORISME"

 
L’humoriste Kevin Razy a choisi un tout autre moyen pour exprimer ses opinions. En mettant en scène deux personnages, qui évoquent les actes terroristes revendiqués par l’Etat Islamique (EI), c’est sur sa page Facebook, suivie par plus de 440 000 internautes, que le jeune homme a posté une vidéo, déjà visionnée plus de 800 000 fois. Alors que l’un, grimé d’une perruque, semble abattu par les attentats terroristes survenus dans la capitale, l’autre tente de lui inculquer la bonne conduite à adopter. "Je suis écœuré", s’exclame le premier. "C’est surréaliste. Mais tu vois, il ne faut pas lâcher l’affaire. Faut continuer de fédérer les gens derrière le même drapeau, tu vois. Ce drapeau c’est le nôtre et il ne faut pas le laisser aux extrêmes. Faisons le deuil et remettons nous au boulot. (…) Notre boulot, c’est de faire rire les gens et de passer des messages pour pousser les gens à comprendre, à réfléchir d’eux-mêmes et se poser les bonnes questions", répond l’autre. Et c’est avec la plus grande détermination que Kevin Razy explique qu’"il ne faut pas qu’on cède à la peur sinon on joue le jeu du terrorisme". Il espère que les "centaines de milliers de jeunes" qui regardent ses vidéos puissent entreprendre des actions en faveur de la lutte contre le terrorisme. "Il y en a peut-être un qui va devenir ministre ou une qui va devenir future présidente de la France."
 
Celui qui fait partie du collectif de Youtubeurs "Studio Bagel" fustige aussi, sous sa perruque, ces "fils de chien", comme il les surnomme, "qui ont lâché des pétards deux jours après" les attentats du 13 novembre, faisant référence aux alertes qui ont été données dimanche matin concernant des potentiels coups de feu à Bobigny. Il s'agissait finalement d'un mariage où des pétards ont été lancés pour la cérémonie. Cette fausse alerte a valu une grosse frayeur notamment sur Twitter, plaçant "Bobigny" dans les tendances du réseau social en France en un rien de temps. "Les gens qui jettent des pétards, ils méritent des gifles", affirme-t-il. Kevin Razy finit par conclure : "Soyons tous fiers d’être Français."
 
 
Petite Discussion Entre Razy #PrayForParis

Petite Discussion Entre Razy #PrayForParis Je reste sur scène quoiqu'il arrive pour ceux qui veulent rire et réfléchir du JEUDI AU SAMEDI A 20HSource : Médiapart, Europol, ...

Posté par Kevin Razy sur lundi 16 novembre 2015

 

Par Matilde

Réagissez à l'actu people