Web

Attentat à Nice : L’émouvant témoignage du cycliste qui a tenté de stopper le camion (vidéo)

   / 4  
Attentat à Nice : L’émouvant témoignage du cycliste qui a tenté de stopper le camion
1
Attentat à Nice : L’émouvant témoignage du cycliste qui a tenté de stopper le camion
Alexandre Migues explique comment le conducteur du camion l'a braqué
2
Alexandre Migues explique comment le conducteur du camion l'a braqué
Un cycliste raconte comment il a failli stopper le camion
3
Un cycliste raconte comment il a failli stopper le camion
Attentat à Nice : L’émouvant témoignage du cycliste qui a tenté d'ouvrir la porte du camion (vidéo)
4
Attentat à Nice : L’émouvant témoignage du cycliste qui a tenté d'ouvrir la porte du camion (vidéo)

Jeudi soir, lorsque le camion a fait son apparition sur la Promenade des Anglais, un cycliste niçois a lâché son vélo afin de courir après. Arrivé au niveau de la cabine du conducteur, l’homme a tout tenté pour stopper le véhicule. Non Stop Zapping vous dévoile son émouvant témoignage !

Jeudi soir, la France a replongé dans l’horreur ! En effet, peu après la fin du feu d’artifice du 14 juillet, un camion a foncé dans la foule présente sur la célèbre Promenade des Anglais, à Nice, et a fait au moins 84 morts et environ 300 blessés. Ce soir-là, au moment où le camion est arrivé sur la Promenade des Anglais, un niçois qui était à vélo a jeté son engin afin de stopper le véhicule du terroriste, en vain. Et si Alexandre Migues avoue qu’il n’a "pas réussi à dormir pendant 36 heures" depuis la tuerie, il peut se targuer d’avoir mis sa vie en danger pour en sauver d’autres. Malheureusement, après être remonté au niveau de la cabine du conducteur, le Niçois a tenté d’ouvrir la porte du terroriste à plusieurs reprises mais n'a pas pu concrétiser son action.

Un témoignage émouvant

Comme il le raconte à Nice Matin, Alexandre Migues a fait en sorte de stopper le chauffeur du camion mais les choses ne se sont pas déroulées comme il le souhaitait : "J’ai jeté mon vélo par terre et j’ai commencé à courir après le camion. Je me suis retrouvé derrière le camion et j’ai vu que je pouvais le rattraper, jusqu’à la cabine. J’ai couru, j’ai couru. J’ai essayé d’ouvrir la portière du camion, deux ou 3 fois. A ce moment-là, j’ai vu qu’il cherchait quelque chose dans son camion. Il a sorti une arme et, par-dessus son épaule, il m’a regardé avec un regard vraiment très froid et il m’a braqué. A ce moment-là, j’ai lâché la portière en voyant qu’il me faisait comprendre qu’il allait me tirer dessus". Malgré la déception de n’avoir pas pu faire plus, le Niçois a pu se réjouir d’être aidé par quelqu’un : "A ce moment, sur ma gauche, il y a eu un garçon en scooter qui est venu à fond et qui s’est jeté devant moi, sous les roues du camion. Donc, si cette personne est toujours en vie, j’aimerais bien la rencontrer. Son geste était magnifique. J’espère qu’il va bien". Un beau témoignage !

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people