Web

Angleterre : Le rêve de cette femme de 93 ans était de se faire arrêter par la police (vidéo)

Angleterre : Le rêve de cette femme de 93 ans était de se faire arrêter par la police (vidéo)

Le 25 juin, une internaute a partagé sur Twitter l'histoire de sa grand-mère Josie Birds 93 ans, qui s'est fait arrêter à sa demande et traitée comme une criminelle, par la police de Manchester. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est un souhait pour le moins original que Josie Birds a pu cocher de sa liste des choses à faire avant de mourir. Cette Britannique de 93 ans a en effet pu réaliser un de ses rêves les plus fous et celui-ci n'a rien de très classique. Si certains songent à un saut en parachute ou encore à un tour du monde, cette vieille dame espérait plutôt se mettre dans la peau d'un antihéros. Cette dernière, qui n'a jamais enfreint les règles au cours de sa vie, a toujours voulu qu'on lui passe les menottes aux poignets. Il y a quelques semaines, la police de Manchester a donc été interpellée pour une faveur. Josie Birds espérait en effet ressentir ce "frisson" d'être du mauvais côté de la loi. Devant cette demande pour le moins particulière, l'inspectrice en chef Denise Pye s'est retrouvée perplexe, puis a finalement accepté, expliquant que "La priorité du département est de se mettre au service de la communauté. Il se trouve que lorsque la demande nous est parvenue, nous étions en mesure d'exaucer le vœu d'une aînée et lui offrir une journée inoubliable. Nous voulons que les citoyens se sentent rassurés par notre présence et n'éprouvent aucune crainte envers nous. Nous sommes ravis d'avoir pu aider".

Une grand-mère traitée comme une délinquante

Pour faire plaisir à Josie Birds, les forces de l'ordre se sont donc rendues à son domicile pour lui faire la surprise qu'elle espérait tant. La séniore a donc été emmenée au commissariat pour ensuite être entendue. La BBC explique ce 25 juin que Josie Birds a été faussement accusée d'avoir commis un vol dans un magasin. Après avoir fait l'objet d'un véritable interrogatoire, cette dernière qui a évidemment nié en bloc, serait donc rentrée sagement chez elle, ravie de cette expérience. C'est sa petite-fille Pam Smith a relayé l'histoire sur Twitter. Partageant une photo de sa grand-mère encadrée par des gardiens de la paix et le sourire aux lèvres, elle écrit : "Elle a 93 ans et sa santé décline. Elle voulait être arrêtée pour quelque chose avant qu'il ne soit trop tard. Elle a un cœur en or et a vraiment apprécié cette journée. Merci d'avoir accompli son rêve". Ce n'est pas la première fois qu'une telle demande est faite au Royaume-Uni. En mars dernier, Anne Brokenbrow âgée de 104 ans avait également vécu une situation similaire.

 

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people