TV

Zone Interdite : Un vendeur de cuisines pris en flagrant délit d’arnaque à la Foire de Paris (vidéo)

Zone Interdite : Un vendeur de cuisines pris en flagrant délit d’arnaque à la Foire de Paris (vidéo)

Dimanche soir, "M6" diffusait son émission "Zone Interdite" sur la Foire de Paris 2017. À l’occasion, les journalistes ont filmé en caméra cachée l’arnaque d’un vendeur de cuisine. Séquence et explications sur Non Stop Zapping.

C’est l’un des évènements commerciaux les plus importants de la capitale. La Foire de Paris attire chaque année plus de 600.000 visiteurs, tandis que 3500 exposants viennent proposer leurs produits. Un évènement au cours duquel les Français dépensent en moyenne 400 euros. Une aubaine pour les commerciaux qui viennent exposer et tenter de faire le plus de bénéfices possibles. C’est donc autour de cela que tournait le dernier numéro de "Zone Interdite", diffusé sur "M6" le dimanche 14 mai et présenté par Ophélie Meunier. Et les journalistes de l’émission ont pris en flagrant délit d’arnaque un des exposants. 

Attention arnaque !

"Zone Interdite" a proposé aux téléspectateurs une véritable immersion dans le monde des exposants de la Foire de Paris. C’est ainsi que les journalistes ont filmé en caméra cachée un vendeur de cuisines. Se faisant passer pour des clients, ils ont entamé avec lui une négociation sur une cuisine dont le prix de vente de départ était établi à 17.256 euros. Et très vite, les techniques de vente assez douteuses du commercial sont percées à jour. L’homme commence d’abord par faire cadeau de l’installation aux faux clients. Puis, toujours avec courtoisie, il offre 40% de réduction sur l’électroménager. La négociation se poursuit, et le prix baisse au rythme des minutes qui s’écoulent. Au final, le vendeur de cuisines fixe le prix à 8.200 euros, soit 9.000 euros de moins que la somme de départ. Tout cela, sans aucune raison apparente. Une arnaque apparemment "bien connue dans le métier" selon les journalistes de "Zone Interdite", le prix de départ annoncé étant nettement supérieur au véritable prix du produit. 

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people