TV

Zone Interdite : Pilu, 68 ans, animateur dans un camping viré car pas assez drôle

Zone Interdite : Pilu, 68 ans, animateur dans un camping viré car pas assez drôle

Les vacances ne sont pas terminées pour M6 qui a diffusé ce mardi 18 août un nouveau numéro de Zone Interdite spécial été. Cette semaine, c'est à l'univers du camping que s'est intéressée l'émission. Les téléspectateurs ont été nombreux à réagir sur les réseaux sociaux, notamment lors d'une séquence qui les a marqué, celle du licenciement de Pierre-Louis alias Pilu, un animateur de 68 ans jugé démodé.

Alors que les médias s'intéressent de plus en plus à la rentrée, M6 a décidé de prolonger un petit peu les vacances en diffusant un nouveau Zone Interdite spécial été. Après Sept à Huit, c'était au tour de l'autre émission de la chaîne de s'intéresser au monde du camping. L'équipe de Zone Interdite a ainsi suivi trois familles : une famille propriétaire d'un camping dans le sud de la France, et deux familles venues y passer leurs vacances. L'émission a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Ce sont plus de 3 000 tweets qui ont été publiés. Si de nombreux téléspectateurs se sont moqués des personnes apparaissant dans le reportage, les qualifiant de "beaufs", une scène les a particulièrement marqués.

"Festival de licenciements... Quelle belle image pour le camping"

En effet, au cours de l'émission, deux saisonniers ont été renvoyés. Le premier, Mourad, venait d'être embauché en tant que pizzaïolo Malheureusement, il ne faisait pas l'affaire puisqu'il s'est très vite retrouvé dépassé par le nombre de commandes. Boris, responsable du restaurant et fils du patron du camping a donc mis un terme à son contrat. Un peu plus tard, c'est un autre saisonnier, Pierre-Louis alias Pilu qui est viré. L'homme de 68 ans est l'animateur du camping depuis 2 ans. Son travail consiste notamment a informé les vacanciers des animations à venir, mais aussi à les divertir pendant l'apéro. Et, son travail, Pilu l'adore. "Ici j'anime les gens. Je fais comme on dit le clown. (rires) Ca donne beaucoup de bonheur aux gens et quand je vois les gens heureux, c'est ma paye ! Vous savez que le plus grand salaire des "artistes de ma trempe", c'est ça (il applaudit). Et uniquement ça."

Mais, l'humour de Pilu n'attire plus vraiment les foules. Sur Twitter, certains téléspectateurs se sont amusés à le comparer à Julien Courbet et son one-man-show en direct d'un camping. Jugé démodé, l'animateur est sur la sellette. Boris lui reproche notamment de passer plus de temps attablé avec les clients qu'à faire son travail d'animateur. Son caractère est également source de conflits. Pilu assume totalement être un "rebelle" : "Je suis, depuis au moins 20 ans, patron de moi, c'est-à-dire que j'ai des comptes à rendre uniquement à moi. En gros c'est ça : à toutes et à tous qui ne m'aiment pas, je leur pisse au cul" (sic) Le fils du patron en a assez des provocations de l'homme de 68 ans et de ses mauvais résultats. Il prévient Serge, son père au téléphone. Celui-ci veut alors parler à Pilu, mais l'animateur refuse. Boris lui annonce alors que la décision a été prise par son père, Pilu est renvoyé. Une sanction que l'homme a du mal à accepter. Pour lui, c'est Boris qui est responsable de son licenciement. "Je m'en vais. Parce qu'il y a une tête de con ici. Il s'appelle Boris, et je m'en vais" déclare-t-il à la caméra.

Réagissez à l'actu people