TV

Zone Interdite - Elle défend son frère après qu'il a tué son voisin

Zone Interdite - Elle défend son frère après qu'il a tué son voisin

Il n'est pas rare que la police ait à intervenir dans des conflits de voisinage. Insultes et menaces sont monnaies courantes dans ces querelles qui peuvent bien souvent être réglées grâce à un médiateur comme les téléspectateurs de M6 ont pu le constater hier dans un numéro de Zone Interdite consacré relations de voisinage qui "virent au cauchemar". Malheureusement, parfois ces conflits virent au drame.

Ce mardi 4 juillet, M6 diffusait deux nouveaux numéros de Zone Interdite. Le premier était consacré au Zoo de Beauval. Il s'agit du zoo le plus visité de France mais également du plus grand, abritant plus de 6 000 animaux sur une surface d'environ 35 hectares dans le Loir-et-Cher. Si une partie des téléspectateurs a apprécié de découvrir les coulisses du parc, une autre en a profité pour dénoncer sur les réseaux sociaux l'enfermement des animaux devenus des "attractions" dans des cages.

En deuxième partie de soirée, M6 proposait un numéro de Zone Interdite consacré aux querelles de voisinage intitulé "Voisins, voisines : quand les relations virent au cauchemar". Les conflits évoqués dans ce reportage vont parfois très loin : menaces de mort, insultes, violences... L'un d'eux a d'ailleurs tourné au drame.

"Mon frère, le priver de sommeil, c'est criminel pour lui"

Dans le Sud de la France, un jeune homme prénommé Fabrice reçoit quelques amis pour un repas à son domicile. Vers 1 heure du matin, Charles Pujol, son voisin de palier excédé par le bruit sonne à sa porte. Les autres personnes vivant à cet étage n'ont pas du tout entendu les deux hommes se disputer, et pourtant, Charles Pujol, instructeur de tir, ouvre le feu sur le jeune homme et ses amis. Le bilan est lourd : Fabrice et son meilleur ami décèdent, deux autres personnes sont blessées grièvement et sont aujourd'hui handicapées.

L'équipe de Zone Interdite s'est rendu chez la soeur de l'auteur des meurtres. Dans un premier temps, cette dernière explique que rien dans le caractère de son frère n'aurait permis de penser qu'un tel drame aurait pu se produire. "C'est quelqu'un qui aime s'amuser. C'est quelqu'un qui est très sociable. Dernièrement, pour le déménagement, je suis allée chez lui. Le voisin m'a dit 'Je ne comprends pas. Je le connaissais votre frère en plus. Même dans le travail. Je ne comprends pas. N'importe qui, mais pas lui !' " confie-t-elle.

L'incompréhension laisse alors place à l'accusation. En effet, la soeur de Charles Pujol rend les victimes responsables de l'acte commis par son frère. Ses propos vont particulièrement choquer les téléspectateurs : "Si quand il est allé taper à la porte ils s'étaient arrêtés - je le dis depuis le début - il ne se passait rien. Pour moi, ce sont eux les premiers responsables de ce qui est arrivé parce que dans ce cas-là, le bruit, il est criminel !  Mon frère, le priver de sommeil, c'est criminel pour lui, parce qu'après il ne récupère pas. Là, ça lui a fait pété un plomb. Il me l'a dit 'Angèle, j'ai pété un plomb !' Et c'est vrai il a pété un plomb."

Réagissez à l'actu people