TV

Zone interdite : Deux jumelles nées sous GPA témoignent pour la première fois (vidéo)

   / 5  
Deux jumelles nées sous GPA témoignent pour la première fois
1
Deux jumelles nées sous GPA témoignent pour la première fois
Fiorela et Valentina font partie des premiers bébés français nés par GPA
2
Fiorela et Valentina font partie des premiers bébés français nés par GPA
Elles sont nées en l'an 2000 en Californie
3
Elles sont nées en l'an 2000 en Californie
Fiorela et Valentina ont accepté de témoigner pour tordre le cou à certains préjugés
4
Fiorela et Valentina ont accepté de témoigner pour tordre le cou à certains préjugés
Les parents des deux jumelles ainsi que leur mère porteuse ont également témoigné
5
Les parents des deux jumelles ainsi que leur mère porteuse ont également témoigné

M6 diffusait dimanche soir un numéro de Zone interdite consacré à la GPA, la gestation pour autrui. Un documentaire au sein duquel, pour la première fois, deux jumelles nées par GPA ont accepté de se confier sur leur vie au quotidien afin de faire taire certains préjugés. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Plusieurs couples ont accepté de raconter leur histoire dans le documentaire de Clarisse Verrier diffusé dimanche soir dans Zone interdite. Cette histoire, c'est celle de Virginie et Laurent, d'Eric et Sarah, de Nicholas et Tom. C'est celle du recours à une mère porteuse afin de devenir parents. Qu'ils soient hétéros ou homosexuels, leurs enfants font aujourd'hui partie des 250 bébés français qui naissent chaque année par GPA (gestation pour autrui) à l'étranger. La pratique est interdite en France en raison du principe d'indisponibilité du corps humain, stipulant que le corps humain ne peut pas faire l'objet d'un contrat ou d'une convention. Très critiquée par une partie de l'opinion, cette pratique pourrait, d'après certains, avoir un effet néfaste sur le développement psychologique de l'enfant, perturbé par la complexité de sa filiation.

"Je suis une personne normale"

Mais dimanche soir dans Zone interdite et pour la première fois, deux jumelles françaises nées par GPA ont accepté de témoigner afin de tordre le cou à ces préjugés. Nées en 2000 en Californie, Valentina et Fiorela avaient jusque-là toujours souhaité conserver leur anonymat, elles qui font partie des premiers bébés français nés par GPA. Mais certains préjugés les concernant ont fini par les insupporter : "Les gens nous voient comme des victimes alors que moi je vais très bien. Je ne me fais pas insulter dans la rue. Les gens vont comprendre que je suis une personne normale et que je ne suis pas bizarre" espère Valentina avant que sa soeur ne regrette que "Beaucoup parlent en notre nom, sur nous, disent des choses complètement hallucinantes alors que nous on ne s'est jamais exprimées sur le sujet et qu'on est les premières concernées". Leurs paroles pourraient bien faire évoluer l'opinion de certains.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people