TV

Zap TV : La polémique Maxime Hamou, Jean-Luc Mélenchon se clashe avec Quotidien, la révélation de Gérard Holtz sur Thierry Roland... (vidéo)

Zap TV : La polémique Maxime Hamou, Jean-Luc Mélenchon se clashe avec Quotidien, la révélation de Gérard Holtz sur Thierry Roland... (vidéo)

Comme chaque semaine, Non Stop Zapping vous propose de revivre les meilleurs moments vu à la télévision cette semaine. Le sport est mis à l’honneur pour le retour de Roland-Garros et la polémique autour du joueur français Maxime Hamou. Mais également le témoignage poignant d’un homosexuel tchétchène exilé en France et une altercation entre Jean-Luc Mélenchon un journaliste de "Quotidien".

Pour ce Zap TV, que nous vous proposons chaque semaine, Non Stop Zapping a sélectionné pour vous les meilleurs moments de la télé. Roland-Garros a fait son grand retour pour une 116ème édition à Paris. Le joueur français Maxime Hamou a scandalisé la Toile avec un comportement déplacé envers une journaliste d’Eurosport. Le tennisman a fortement insisté pour l’attirer vers lui et l’embrasser sans son consentement et à plusieurs reprises. Une séquence jugée sexiste et certains y ont même vu une agression sexuelle en direct. Gérard Holtz, invité sur le plateau de "C à vous" s’est exprimé sur cette polémique. Le journaliste sportif a pris la défense de Maxime Hamou, qui est encore un "gamin". A cette occasion Gérard Holtz a laissé échapper quelques secrets sur Thierry Roland : "un homme sexiste".

Quotidien au cœur de l’actualité 

Mardi 30 mai, le journaliste de "Quotidien" Azzeddine Ahmed-Chaouch a suivi le candidat aux législatives de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lors de son déplacement à Marseille. Arrivé au point presse, le journaliste a voulu poser une question au candidat qui a tout de suite haussé le ton. Une véritable altercation s’en est suivie entre les deux hommes, tous deux ne reculant pas devant l’hostilité. Une petite guerre est née entre l’équipe de "Quotidien" et l’équipe de campagne de Jean-Luc Mélenchon depuis ce clash. Le lendemain c’est une interview poignante qui a touché les téléspectateurs. Hugo Clément est allé à la rencontre du premier homosexuel tchéchène réfugié en France : "Je préfère être inculpé pour terrorisme plutôt que pour homosexualité. Si tu es accusé d’être gay, ce n’est pas seulement toi qui es responsable, c’est toute ta famille" ,a-t-il dit au journaliste. Un témoignage glaçant qui témoigne du désespoir dans lequel sont plongés les homosexuels de Tchétchénie.

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people