TV

Zap midi : LNE dénonce les prisons tchétchènes qui torturent les homosexuels (Vidéo)

Zap midi : LNE dénonce les prisons tchétchènes qui torturent les homosexuels (Vidéo)

Des journalistes qui défendent les droits des homosexuels en Tchétchénie, des candidats qui poussent la chansonnette ou d’autres qui avouent leur passion pour le naturisme, c’est dans le zap midi du 13 avril sur Non Stop Zapping.

Une journaliste tchétchène vient de réaliser une enquête dénonçant les conditions de détention des homosexuels. Dans le pays, les membres de la communauté LGBT sont considérés comme des déviants et sont mis en prison puis torturés. "On force d’autres détenus (…) à venir les frapper, parfois jusqu’à la mort" a révélé l’auteure de l’enquête à l’équipe de La Nouvelle Edition. L’émission, qui s’est en effet intéressée à ce sujet dans l’épisode du jeudi 13 avril, a donné la parole à la journaliste par vidéoconférence. Cette dernière aurait trouvé au moins 5 prisons secrètes en Tchétchénie où les homosexuels sont torturés, un peu comme des camps de concentration. Daphné Bürki a su faire réagir son équipe sur un sujet aussi sérieux tout en reprenant un ton plus détenu dans la suite du programme.

Des tons plus légers

Sur les autres chaînes, l’ambiance était d’ailleurs à la fête. Dans Tout le monde veut prendre sa place, Nagui a reçu un candidat doué pour "les chansons humoristiques" et lui a demandé de faire une petite improvisation en plateau. Les paroles ont vite tourné à la politique et le présentateur a dû interrompre son invité en cette période de campagne électorale où les temps de parole sur chacun des candidats sont contrôlés. Enfin, Jean-Luc Reichmann a lui aussi reçu une drôle de participante. Annie, 74 ans, a révélé vivre dans un camp naturiste et ce depuis 53 ans. L’animateur en est resté bouche-bée.

Par Amel Chettouf

Réagissez à l'actu people