TV

Vous avez la parole : Thomas Sotto dévoile une information sur l'émission (vidéo)

Vous avez la parole : Thomas Sotto dévoile une information sur l'émission (vidéo)

Dans Vous avez la parole ce jeudi 26 novembre, Thomas Sotto a révélé une information au sujet du tournage de l'émission. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Le débat s'est porté sur la question de la crise de l'autorité sur le plateau de Vous avez la parole ce jeudi 26 novembre. Un sujet qui a eu d'autant plus d'ampleur avec le choc des images où un producteur a été passé à tabac par des policiers. Dans cette vidéo diffusée par le site Loopsider qui a fait le tour des réseaux sociaux, Michel est roué de coups par trois fonctionnaires de police à l'entrée de son studio de musique, dans le XVIIe arrondissement à Paris. Présents sur le plateau, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, Arnaud Montebourg ou encore Louis Aliot, ont débattu avec les différents invités comme certains maires au sujet de la situation dans certaines villes. 

Thomas Sotto dévoile les coulisses de l'émission

Alors que le maire de Grigny dans l'Essonne, Philippe Rio (PCF), était sur le plateau, Thomas Sotto a dévoilé un secret sur l'organisation de l'émission. "On va se dire les choses franchement, cette émission, on voulait la faire à Grigny, c'était notre projet de départ, et on nous a dit 'on n'est pas sûrs, on n'est pas capables de sécuriser les lieux'. Est-ce qu'aujourd'hui en 2020, en France, c'est pas un problème de se dire qu'on ne peut pas aller faire une émission de télévision en banlieue parisienne en étant sécurisés ? Ce sont les forces de l'ordre qui nous ont dit ça", a lâché le présentateur. Gabriel Attal a alors réagi : "Evidemment c'est un problème, mais j'espère que vous êtes conscient que c'est un problème qui ne date pas d'aujourd'hui ça fait des années que c'est un problème dénoncé par des élus". Avant que Louis Aliot ne s'en mêle : "Vous nous dites 'on n'a pas pu tenir une grande émission du service public dans une ville française', mais c'est extravagant, parce que si vous n'arrivez pas à tenir une émission de service public, somme toute assez conventionnelle dans une ville comme Grigny, c'est que c'est à se désespérer de tout et que les politiques peuvent rentrer à la maison. (...) Partout en France on ne peut pas tenir une émission à Grigny, votre projet il est mauvais ! S'il avait été bon on pourrait dans les rues circuler librement". La révélation a en tout cas étonnée Léa Salamé qui s'est amusée : "Thomas Sotto qui a livré les coulisses de la préparation de cette émission, il a dit les choses". 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people