TV

Vous avez la parole : Léa Salamé, agacée, coupe Bernard Henri-Levy lancé dans un monologue (Vidéo)

Vous avez la parole : Léa Salamé, agacée, coupe Bernard Henri-Levy lancé dans un monologue (Vidéo)

Olivier Véran était l'invité de l'émission de France 2 "Vous avez la parole" ce jeudi 15 octobre. Mais face à Bernard Henri-Levy, il n'a pas pu en placer une ! Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Le ministre de la Santé a vécu une drôle de journée ce jeudi 15 octobre. "C'est une journée particulière", a-t-il commenté dans "Vous avez la parole" dont il était l'invité sur France 2 ce jeudi 15 octobre. Le matin, il essuyait comme une perquisition à son domicile et à son bureau dans le cadre d'une enquête menée sur la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement. Il n'était pas le seul politique visé puisqu'Edouard Philippe mais aussi Agnès Buzyn et Sibeth Ndiaye ont aussi eu droit à une perquisition. Mais pour Olivier Véran, la journée n'était pas finie puisque le soir même, il affrontait le courroux des Français et des peoples très énervés par l'annonce du couvre-feu.

BHL lancé dans un très long monologue 

Ainsi, Ariane Ascaride a pesté contre le manque de considération pour les personnes âgées dans les Ehpad et critiqué les décisions prises par les prédécesseurs d'Olivier Véran. Elie Semoun a raconté les derniers mois de son père pendant le confinement. Ce dernier atteint d'Alzheimer s'est éteint loin des siens. Puis Bernard Henri-Levy est à son tour intervenu dans un très long monologue. Il a annoncé qu'il respecterait le couvre-feu même si pour lui cela devrait plutôt se faire dans le cadre d'attentat, "cela ne se justifie pas dans le cadre d'un virus". Puis il a continué, parlant du virus de la peur et de la panique.

Thomas Sotto au bout de 2m30 de monologue tente de le couper. "C'est un échange", lance-t-il. Mais rien n'y fait, BHL ne s'arrête pas. "Il est pire que moi", réplique alors Thomas Sotto en se tournant vers sa consœur Léa Salamé. "Je confirme", sourit Olivier Véran. Léa Salamé tente une première fois de l'arrêter. "Bernard Henri-Levy, là il faut laisser répondre le ministre. Là maintenant, il faut laisser répondre le ministre, là on va couper, laissez le parler !". Mais cela ne suffit pas. C'est seulement au bout de 7min10, Thomas Sotto le coupe. "Il faut s'écouter Bernard Henri-Levy. La parole est aux Français."

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people