TV

Vivement Dimanche : Muriel Robin en larmes, évoque son passé douloureux

Vivement Dimanche : Muriel Robin en larmes, évoque son passé douloureux

Ce dimanche 27 septembre, Michel Drucker recevait l’humoriste Muriel Robin. Alors que la comédienne s’est confiée sur sa nouvelle pièce Momo, Muriel Robin est ensuite revenue sur un épisode douloureux de son passé, et n’a pas pu empêcher ses larmes de couler. Non Stop Zapping vous en dit plus.

De retour au théâtre aux côtés de François Berléand dans la pièce Momo, Muriel Robin est venue ce dimanche parler de son retour sur les planches dans l’émission Vivement Dimanche présenté par Michel Drucker. Après avoir retrouvé les acteurs de la pièce Momo, Muriel Robin a eu la surprise de retrouver sur le plateau son ancien professeur d’art dramatique au Conservatoire, Michel Bouquet. Très émue de retrouver son ancien mentor, Muriel Robin ainsi que les téléspectateurs ont eu droit à des petites confidences de la part de Michel Bouquet. Ce dernier, est notamment revenu sur le fait que la comédienne était martyrisée pendant ses années au Conservatoire à cause de son talent sur scène : "Il n’y avait plus rien à apprendre, même à faire connaissance. Plus rien, qu’à la protéger des autres parce que ce talent était immense et immédiat et que la jalousie de ses camarades de classe était évidente et il fallait la protéger. C’est ce que je me suis appliquer à faire. C’est tout. Je n’ai fait que ça. Mais c’était important je crois".

"Je pensais que ce métier, je n’étais pas assez solide pour le faire"

Lauréate du conservatoire, Muriel Robin a eu par la suite un coup de blues et avait décidé d’en parler à son professeur, lui expliquant qu’elle voulait rentrer chez elle. Un moment douloureux pour la comédienne, qui a raconté cette histoire en larmes :  "D’abord je vous tenais le bras je m’en souviens très bien, on marchait tous les deux comme je tenais le bras de mon papa d’ailleurs quand j’étais plus jeune, et j’ai dit à Michel que je voulais arrêter parce que c’était trop dur, je ne sais pas, pour des raisons, je ne pourrais pas mettre les mots aujourd’hui (....) Si je suis là c’est parce que Michel a trouvé que ce n’était pas une bonne idée on va dire".

Face à cette révélation, Michel Drucker demande alors à l’humoriste pourquoi elle n’avait pas le moral à cette époque : "Je pensais que ce métier, je n’étais pas assez solide pour le faire. Ce n’est pas parce qu’on a l’air solide qu’on l’est. Moi-même je me suis tromper, mon physique m’a trompé. Moi la première je pensais que j’étais très solide, finalement avec les années passants je me suis rendu compte que moi aussi ça m’avait eu cette histoire".    

Réagissez à l'actu people