TV

Vivement Dimanche : Marina Carrère d'Encausse revient sur son grave accident de voiture, "J'ai eu peur de mourir"

Vivement Dimanche : Marina Carrère d'Encausse revient sur son grave accident de voiture, "J'ai eu peur de mourir"

Ce dimanche 22 novembre, Michel Drucker a proposé un nouveau numéro de Vivement Dimanche. Et cette semaine, c'est Marina Carrère d'Encausse qui était invitée. La journaliste est notamment revenue sur son accident de voiture qu'elle a eu alors qu'elle n'était âgée que de 24 ans. Un accident, au cours duquel Marina Carrère d'Encausse pensait mourir. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis 15 ans, Marina Carrère d’Encausse est aux commandes avec Michel Cymes du Magazine de la santé sur France 5. Moins médiatisée que son partenaire à la télévision, la journaliste est pourtant appréciée du public qui aime son humour et sa franchise. Pourtant, Marina Carrère d’Encausse a confié il y a quelques mois qu’elle ne supporte pas son image : "Je n'ai jamais pu me regarder à la télévision et j'évite de croiser les miroirs. C'est épuisant de ne pas se supporter. J'ai une confiance en moi qui frise le ras du sol. Je travaille sur moi. J'ai perdu presque 20 kilos et je commence seulement à m'accepter un peu. Mais je ne dis pas que je m'aime. Ça, je n'y arriverai jamais".

"J’ai sombré dans le coma"

Invitée dans l’émission Vivement Dimanche sur France 2, Marina Carrère d’Encausse est notamment revenue sur sa carrière de médecin, expliquant qu’elle avait toujours aimé ce domaine. Et contraiement à d’autres médecins, Marina Carrère d’Encausse a connu la douleur et sait ce que peuvent ressentir les patients. A seulement 24 ans, la journaliste a eu un grave accident de la route avec sa sœur. Le radiateur de sa voiture qu’elle conduisait à l’époque a explosé sous ses pieds. Gravement brûlée, la journaliste est tombée dans le coma et a passé des mois à l’hôpital pour soigner ses blessures. Aujourd’hui remise, la journaliste a pourtant souffert pendant 10 ans de sa jambe et de ses brûlures : "Mais c’est encore le moindre mal. Ma brûlure ne mettait pas ma vie en jeu (…) Mais j’ai surtout eu une hémorragie interne, je me suis éclatée tout dans l’abdomen et il y a eu la douleur, il y a eu d’abord une peur panique de mourir parce que comme j’étais interne en médecine je savais très bien que j’avais une hémorragie interne et je savais que je risquai de mourir".

Malheureusement pour Marina Carrère d’Encausse, suite au mauvais temps, les secours ont mis du temps avant de l’emmener à l’hôpital : "Pendant 6h, j’ai passé 6h à dire ‘je ne vais pas mourir’, et j’essayais de tenir. Et au bout de 6h ma mère est arrivée parce qu’elle n’était pas en France et je lui ai dit ‘maman je ne vais pas mourir’ et elle m’a dit ‘non tu ne vas pas mourir’. J’ai lâché prise et j’ai sombré dans le coma".       

Réagissez à l'actu people