TV

Violents affrontements devant l'Assemblée nationale pendant l'examen de la loi de Sécurité globale (Vidéo)

Violents affrontements devant l'Assemblée nationale pendant l'examen de la loi de Sécurité globale (Vidéo)

Mardi 17 novembre dans la soirée, de violents incidents ont éclaté devant l'Assemblée nationale alors que les députés étudient en ce moment la loi de sécurité globale. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.

Depuis le début de la semaine, les députés ont commencé l'examen de la loi de sécurité globale portée par le gouvernement. Gérald Darmanin a défendu le texte visant à "protéger ceux qui nous protègent" à savoir les forces de l'ordre.

Interdire de filmer les policiers en exercice

L'article 24 du projet de loi est celui qui fait le plus parler. Il a déclenché de nombreuses polémiques. Il s'agit dans les faits de pénaliser d'un an de prison et de 45 000 euros d'amende quiconque diffuse "l'image du visage ou tout autre élément d'identification" d'un policier ou d'un gendarme en intervention. Gérald Darmanin veut éviter les vidéos non floutées qui inondent les réseaux sociaux à la moindre intervention policière. Jean-Luc Mélenchon n'a pas manqué de s'opposer au texte qu'il juge liberticide. Dans les rangs de la droit, il est mieux accueilli.

Alors que les députés étaient en plein travail, dehors des centaines de manifestants regroupant des militants de gauche, des gilets jaunes mais aussi des lycéens, se sont rassemblés malgré le confinement. Le cortège de manifestants est resté bloqué pendant près de deux heures sur le boulevard Saint-Germain. D'abord pacifique, la manifestation a dégénéré en soirée. Des manifestants ont tenté de lancer des incendies et de s'opposer aux policiers qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau. Un policier a reçu un pavé dans le visage. Une vidéo en montre un autre s'en prendre à un journaliste. Le calme est revenu aux alentours de minuit.

Par Mélanie C.

Réagissez à l'actu people