TV

Véronique Genest raciste ? : "Je ne regrette rien" (vidéo)

Véronique Genest raciste ? : "Je ne regrette rien" (vidéo)

Véronique Genest était lundi soir sur le plateau de LCI pour présenter son nouveau spectacle, Portrait craché. Mais en ces temps troublés par les questions d’identité, de laïcité et de déchéance de nationalité, l’interprète de Julie Lescaut est également revenue sur les différents propos islamophobes qu’elle a pu tenir au cours des dernières années. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis la fin de Julie Lescaut en janvier 2014, Véronique Genest s’est trouvée une nouvelle passion, celle des réseaux sociaux. Très active sur Twitter, elle a d’ailleurs eu l’occasion de se laisser un peu trop aller ces derniers mois, notamment suite à la réaction de Diam’s aux attentats de Charlie Hebdo : "C'était tous les musulmans qui étaient pointés du doigt, je suis musulmane maintenant. (...) Ce n'est pas l'Islam" avait rappelé l’ex rappeuse par rapport aux caricatures du prophète. Des propos qui avait beaucoup dérangé Véronique Genest : "On la laisse dire. Moi, ça m’a choqué cette justification des assassinats par le blasphème" avait-elle écrit sur Twitter en laissant donc entendre que Diam’s tentait de justifier des actes terroristes… Une affaire qui faisait suite aux révélations tapageuses de l’actrice en 2012 : "Je suis islamophobe, et phobie veut dire peur" avait-elle assuré sur NRJ 12.

"Je ne regrette rien"

Bref, Véronique Genest et religion, surtout quand il s’agit de l’islam, ça fait deux. Pourtant, malgré le tapage médiatique et les polémiques qu’ont pu créer, au fil des années, nombre de ses tweets, l’interprète de Julie Lescaut ne semble pas avoir retenu la leçon. Invitée lundi soir sur le plateau de LCI pour présenter son nouveau spectacle, Portrait caché, elle a revendiqué l’ensemble des propos qu’elle a pu tenir sur la religion ces dernières années : "Je ne regrette rien moi parce que mes propos étaient sur la peur. Aujourd’hui, tout le monde a peur. Voilà, mes propos n’ont jamais parlé que de la peur donc tout va bien, fin du combat. (…) Justement, je trouve qu’il faut parler, il ne faut pas confisquer la parole. Je ne suis pas du tout d’accord pour qu’on la confisque, il faut parler, il faut arrêter de mettre des mots qui empêchent de parler". Et de conclure : "Je ne suis pas raciste. Discuter des religions, c’est autorisé, c’est permis. La critique est autorisée et je en m’arrêterai pas de critiquer ce que j’ai envie de critiquer".

Réagissez à l'actu people