TV

Vanessa Burggraf fait son mea culpa après son échange tendu avec Najat Vallaud-Belkacem (vidéo)

Vanessa Burggraf fait son mea culpa après son échange tendu avec Najat Vallaud-Belkacem (vidéo)

Samedi 21 mai, Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Education nationale, était l’invitée de "On n’est pas couché" sur "France 2". Elle s’est violemment accrochée avec Vanessa Burggraf l’accusant de relayer des fake news. La journaliste revient sur ses paroles. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Au cours de l’émission, l’ancienne ministre de l’Education nationale s’est violement accrochée avec Vanessa Burggraf, qui a tenté de l’attaquer sur la réforme de l’orthographe, que Najat Vallaud-Belkacem a tout de suite contredit : "Vanessa ! Vanessa ! Je n'ai jamais mené de réforme de l'orthographe c'est une fake news !" s'est emportée l'ex-ministre de François Hollande. "Ça fait 3 ans que je suis sujette à tous les mensonges, à toutes les fake news, à toutes les injures et les insanités de la terre, et vous, vous êtes journaliste et vous tombez dedans et vous relayez ça ? Mais vous comprenez que je sois furieuse" a-t-elle rajouté, recevant les applaudissements du public. Najat Vallaud Belkacem l’a littéralement accusé de propager des fake news, ce que la journaliste a démenti sur le plateau, sûre d’elle. Mais quelques jours après, Vanessa Burgraff est revenue sur ses propos.

"Je lui ai fait endosser la paternité de cette réforme" à tort

Sur le site Internet de l’"Obs", la chroniqueuse de Laurent Ruquier est revenue sur ce passage : " Si j’ai commis une erreur, elle relève de l’imprécision. Je n’ai pas souligné que cette réforme de l’orthographe datait de 1990 et je lui en ai fait endosser la paternité", s’est-elle défendue mais elle maintient que "Najat Vallaud-Belkacem était alors ministre de l’Education nationale quand la réforme est passée". La journaliste a également ajouté : "Je lis partout sur internet que j’avais dit qu’elle était pour l’enseignement de la langue arabe, ce que je n’ai absolument pas fait". Pour Vanessa Burgraff, les réseaux sociaux sont "d’une violence inouie. Il faudrait s’interroger sur ce média. Ceux-là même qui m’accusent de fake news passent leur temps à les relayer". Malgré cette petite erreur, Laurent Ruquier a confirmé qu’elle serait bien présente "à la même place" l’année prochaine dans "On n’est pas couché".

Par Elisa Huet

Réagissez à l'actu people