TV

Valeurs Actuelles vs Yann Barthès : que risque quotidien (exclu vidéo)

Valeurs Actuelles vs Yann Barthès : que risque quotidien (exclu vidéo)

Ce jeudi 21 novembre, le "Débrief de Non Stop" a fait le point sur ce que risque Yann Barthès après avoir dévoilé l'intégralité de l'article qui lui ait consacré dans le dernier numéro de Valeurs Actuelles.

"La Tyrannie des bien-pensants". Cette semaine, Yann Barthès fait la une du magazine Valeurs Actuelles. Pour que ses fans n'aient pas à acheter le journal d'extrême droite et puissent "garder leurs 5,50 euros", il les invite à découvrir  "gratos" le "dossier bidon" consacré à l'émission "Quotidien" en se rendant sur la story Instagram du programme. Si le lien a été supprimé,  le compte Twitter de Valeurs Actuelles annonce que le groupe Valmonde souhaite "engager une procédure judiciaire pour faire condamner les auteurs de ces agissements".


Ce jeudi 21 novembre, Bastien Lejeune le rédacteur en chef adjoint du titre s'est exprimé sur Non Stop People. Dans l'émission "Le Débrief de Non Stop", il explique  que les avocats du magazine réfléchissent à des actions en justice. Selon le chroniqueur Yannick Vinel : "Depuis le début ‘Quotidien’ attaque ‘Valeurs Actuelles’ et ils ont décidé de mener une enquête de fond et de titrer avec l’émission. C’est une accumulation de faits".


Jusqu'à 300 000 euros d’amende et 3 ans de prison


De son côté, Nicolas Rebbot, avocat spécialisé dans le copyright, explique : "C’est une mise à disposition sans autorisation et à titre gracieux, gratuit, donc c’est répréhensible, car ça correspond à de la contrefaçon qui est un délit et qui consiste à mettre à disposition du public sans le consentement de la personne ou de l’ayant-droit l’œuvre de l’auteur". Ainsi, Yann Bathès "peut être condamné soit pénalement avec 300 000 euros d’amende et 3 ans de prison soit au civil". "Ce sont des dommages et intérêts qui peuvent se chiffrer en fonction du dommage causé à Valeurs Actuelles du fait de cette mise en ligne", souligne l'avocat en précisant également que "Quotidien peut attaquer Valeurs Actuelles pour diffamation".

Par C.F.

Réagissez à l'actu people