TV

Valéry Giscard d'Estaing mort : Michel Drucker se remémore un homme "déprimé" (vidéo)

Valéry Giscard d'Estaing mort : Michel Drucker se remémore un homme "déprimé" (vidéo)

Ce mercredi 2 décembre, Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans des suites de la Covid-19. Au lendemain de sa mort, les hommages se multiplient et Michel Drucker a réagi sur le plateau de "l'Heure des Pros" sur CNew". Il s'agit de l'une de ses premières interventions depuis son hospitalisation après son entretien avec RTL.

Ce jeudi 3 décembre, la France pleure l'un de ses présidents de la République. La veille, Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans, dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, entouré de sa famille. D'après un communiqué de ses proches adressé à l'AFP, l'ancien président s'est éteint des suites de la Covid-19. Depuis cette annonce, les hommages se multiplient. Emmanuel Macron a même livré un bouleversant hommage à son prédécesseur. Cette journée du 3 décembre lui est donc dédiée sur tous les médias. À la grande surprise, Michel Drucker qui a été hospitalisé pendant trois mois à la suite de deux interventions chirurgicales, a réagi dans "L'heure des Pros", diffusé sur CNews. Cinq minutes avant de commencer sa séance de rééducation, le célèbre animateur de "Vivement Dimanche" s'est remémoré un homme triste, après sa défaite face à François Mitterand.

"C'était quelqu'un de démoralisé, déprimé"

Michel Drucker a fait part d'une confidence que Valéry Giscard d'Estaing lui avait révélé la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, il y a quatre à cinq ans de cela. Il a démarré : "J'ai fait un 'Vivement Dimanche' inoubliable avec Giscard mais la dernière fois que je l'ai vu c'était pour un livre que j'avais écrit 'De la lumière à l'oubli' et le Giscard que j'avais vu n'était plus un Giscard un peu hautain, distant. C'était quelqu'un de démoralisé, déprimé et qui m'a avoué avec beaucoup d'humilité le désarroi qu'il a ressenti lorsqu'il a quitté l'Elysée le 21 mai 1981." Michel Drucker s'est souvenu et a poursuivi : "Il a été hué, sifflé, il y en a qui lui jetait des pierres et François Mitterand qui l'a laissé partir dans une froideur indifférente. Il m'a avoué (...) qu'il est rentré chez lui et n'a plus jamais lu la presse, ni écouter la radio, ni regarder la télévision pendant de longues semaines. Il n'avait pas compris pourquoi il n'avait pas été réélu."

De nombreux souvenirs

Il a continué avec passion : "Il m'a avoué ne s'être jamais remis de cet échec car il était persuadé que c'était légitime qu'il reparte pour un deuxième mandat et qu'il envisage de s'exiler en Afrique, qu'il a repéré un terrain et qu'il ne veut plus jamais revenir. Il envisage de quitter un peu ce monde et de se retirer là-bas. Il me décrit même l'endroit qu'il avait choisi, avec un piano et son fusil car la chasse était toujours sa passion, mais il envisageait de ne plus jamais revenir." Le présentateur de France 2 s'est remémoré avec émotion et en détails leur dernier échange... C'est l'une des premières fois que Michel Drucker prend la parole depuis son hospitalisation et les fans du présentateur ont eu chaud au coeur de le retrouver et de réentendre sa voix.

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people