TV

Valérie Bénaïm recadre Caroline Ithurbide après ses propos sur Auschwitz (vidéo)

Valérie Bénaïm recadre Caroline Ithurbide après ses propos sur Auschwitz (vidéo)

Dans "C'est que de la télé" diffusé ce mardi 18 juin sur C8, Valérie Bénaïm a recadré Caroline Ithurbide, qui a comparé les visites touristiques à Tchernobyl avec Auschwitz. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce mardi 18 juin dans "C'est que de la télé" Valérie Bénaïm s'est quelque peu effritée avec une de ses chroniqueuses. Alors qu'elle évoquait le succès de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, la présentatrice de 49 ans n'a pas vraiment apprécié les propos de Caroline Ithurbide. En effet, la série télévisée américaine intitulée "Chernobyl" a fait exploser le nombre de visites du fameux site où s'est déroulée la catastrophe, il y a trente-trois ans de cela. Quelque peu choquée par la dangerosité de ce tourisme particulier, la figure emblématique du programme a lancé le débat sur le sujet. Réagissant à l'actualité, Caroline Ithurbide a tenu à expliquer qu'il s'agissait pour ces touristes originaux de rechercher l'excitation en "marchant un tout petit peu sur les traces de l'histoire". En développant son avis sur la question, la journaliste de 39 ans s'est risquée à une comparaison délicate. "Ça ne me choque pas plus de faire un voyage à Tchernobyl pour voir ce qui s'est passé, voir de ses yeux le réacteur numéro 4, que d'aller à Auschwitz", affirme-t-elle avant de parler également des plages du débarquement ou encore des tours jumelles de New York.

"Il y a des morts !"

La déclaration a aussitôt fait réagir ses collègues et notamment Valérie Bénaïm, qui s'est empressée de reprendre la parole. "Pardonnez-moi Caroline, parce que là où on est hypocrites… Vous êtes en train de me dire que ces gens viennent pour retrouver les 'traces de l'histoire'. Ils ne viennent pas pour ça. Ils viennent pour être un petit peu émoustillés, excités par le risque que cela représente, parce qu'ils ont vu une série télé. Et vous me comparez ça à Auschwitz où les gens font des pèlerinages parce que c'est un fait d'histoire et que parfois certains sont allés retrouver les traces de leurs ancêtres…", réplique l'animatrice de l'émission, remontée par les dires de sa chroniqueuse. "Heurtée" par la comparaison, Valérie Bénaïm conclut en rappelant qu'il ne s'agit même pas d'un véritable tourisme lorsque l'on se déplace sur des lieux où il y a eu "des morts".

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people