TV

Valence : Un homme fonce en voiture sur des militaires, les images chocs !

Valence : Un homme fonce en voiture sur des militaires, les images chocs !

Vendredi 1er janvier en début d'après-midi à Valence, un homme a foncé subitement en voiture sur plusieurs soldats qui se tenaient devant une mosquée de la ville. Face à cette attaque, les militaires ont fait feu sur l'assaillant qui a terminé dans un fossé. Des images que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Le début de l’année 2016 a été très mouvementé à Valence ce vendredi  1er Janvier. Au lendemain des fêtes du Nouvel an, un homme a foncé subitement au volant de sa voiture sur quatre soldats qui se tenaient devant la grande mosquée de Valence vers 14h30. L’homme, d’origine maghrébine et inconnu des responsables de la mosquée, a dirigé délibérément son véhicule sur les militaires déployés dans le cadre de l’opération Sentinelle de veille des bâtiments sensibles du pays. Face à cette attaque, les quatre militaires ont fait feu à plusieurs reprises sur le véhicule après sommations, et ont blessé le conducteur âgé de 29 ans au bras et à la jambe : "Les militaires ont intimé l'ordre à la personne, après son premier assaut, d'arrêter son véhicule. Il a foncé une deuxième fois sur eux", a précisé le secrétaire général de la préfecture. Après les tirs des militaires, le conducteur a tenté de prendre la fuite sans succès, sa 307 break rouge finissant dans le fossé. Un des militaires a été touché par le véhicule, le blessant au genou et à un tibia. Un fidèle de la mosquée a également été touché à la jambe par une balle perdue et a été secouru par l’un des soldats.

L’attaque ne serait pas terroriste

Très choqué, l’imam de la mosquée Abdallah Dliouah a condamné cette agression : "Les responsables et les fidèles de la mosquée de Valence sont profondément choqués par cet acte. Le dispositif et les soldats chargés de la protection de la mosquée sont appréciés des fidèles et nous dénonçons avec la plus grande fermeté cette agression contre ceux dont la mission est d'assurer notre sécurité". Selon Abdallah Dliouah, le conducteur n’aurait prononcé aucun propos à connotation Jihadiste lors de l’attaque : "Il appartiendra à l’enquête d’établir les motivations précises de l’auteur", ont souligné Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian. De son côté Manuel valls a apporté son "soutien aux militaires attaqués". L’homme hospitalisé sera auditionné dès que son état de santé le permettra, et son épouse devrait également être entendue par la police. 

Réagissez à l'actu people