TV

Une école saccagée à Melun par des enfants de 5 à 13 ans !

Une école saccagée à Melun par des enfants de 5 à 13 ans !

Samedi 1er août, une école maternelle située dans la ville de Melun en Seine-et-Marne a été vandalisée. Plusieurs salles de classes ont été complètement mises à sac. Les responsables seraient des enfants âgés de 5 à 13 ans.

C'est avec stupeur que les parents d'élèves de l'école maternelle des Mézereaux à Melun ont appris que l'école avait été saccagée ce weekend. Alertés par des bruits suspects en provenance de l'école, des riverains décident d'appeler la police vers 19 heures samedi 1er août. Sur place, les policiers découvrent alors que l'école maternelle a été vandalisée. Etagères renversées, vitres brisées, peinture sur les murs, les dégâts sont considérables.
Selon Le Parisien, les auteurs de ce saccage seraient des enfants âgés de 5 à 13 ans. Pour pénétrer dans l'établissement scolaire, l'un des enfants aurait brisé une vitre à l'aide d'un extincteur. Ses camarades se seraient alors engouffrés dans le bâtiment pour tout détruire.


"C'est les parents qui ne savent pas élever leurs enfants"


Interrogée ce matin sur la chaîne BFMTV, Ségolène Durand, adjointe au maire de Melun, s'est dite choquée par cet événement : "En ouvrant la porte, nous avons vu que tous les pots de peinture, tous les crayons, les livres, tout avait été jeté à terre. Je ne vous cache pas qu'on a été assez choqué, parce que c'est une école maternelle. Ce sont des outils que les enfants vont utiliser à la rentrée".  


Les riverains, très choqués, n'en reviennent pas que les auteurs soient des enfants peu âgés : "Choqué parce que nos enfants ont quasiment le même âge et on n'arrive pas à s'imaginer que des enfants puissent commetre de tels actes", a expliqué un homme au micro de RTL. "C'est un peu n'importe quoi, après c'est les parents qui ne savent pas élever leurs enfants. Un enfant le soir n'a pas à rester dehors", a dénoncé de son côté une femme.
La police judiciaire de Melun a été saisie de l'enquête. Sur les 22 auteurs présumés, quinze mineurs ont été identifiés et seront entendus cette semaine avec leurs parents. Pour l'heure, l'information selon laquelle un enfant de 5 ans faisait partie du groupe n'a pas été confirmée.

Réagissez à l'actu people