TV

Une Ambition intime : Le fils d’Alain Juppé cache son visage, Twitter s’enflamme (Vidéo)

Une Ambition intime : Le fils d’Alain Juppé cache son visage, Twitter s’enflamme (Vidéo)

Dans son émission politique, "Une ambition intime", Karine Le Marchand recevait notamment ce dimanche Alain Juppé. Et lors de cet entretien, l’animatrice a diffusé un message de son fils, Laurent Juppé, mais qui a souhaité témoigner anonymement. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Alors qu’il a longtemps hésité, Alain Juppé a finalement accepté de se livrer à Karine Le Marchand dans son émission "Une ambition intime". Et lors de cet entretien, diffusé dimanche 6 novembre sur "M6", l’ancien premier ministre est revenu sur son exil au Canada après sa condamnation en 2004. En effet, Alain Juppé avait été impliqué dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. "J'ai d'abord pensé aux États-Unis, a-t-il expliqué avant de détailler comment il a pris la décision de revenir en France. "Un jour, je me suis arrêté dans un fast-food. Il n'y avait personne. Et c'est là, en mangeant mon hamburger tout seul, que je me suis dit : 'Mais qu'est-ce que tu fous là !?'". 

Le fils d’Alain Juppé veut garder l’anonymat 

Et d’ajouter : "J'ai organisé un vote à la maison : Montréal-Paris. Montréal gagnait à 4 voix contre 1, a-t-il raconté. J'ai profité de mes privilèges et j'ai organisé un deuxième tour : Montréal-Bordeaux… Et le scrutin a basculé." Face à Karine Le Marchand, Alain Juppé est également revenu sur sa période "volage" entre ses deux mariages.  "Comme je me suis marié très jeune, je n'avais pas eu beaucoup d'expérience. J'ai eu une période de quelques années où je me suis un peu lâché, a-t-il reconnu avant de nuancer ses propos : "De là à donner l'image d'une débauche permanente... Ce n'était pas le cas." Alain Juppé a égalemnt eu le droit à un témoignage de son fils Laurent Juppé. Mais ce dernier a souhaité gardé l’anonymat et n’a pas voulu montré son visage comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus. 

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people