TV

Un otage de l'Hyper Cacher témoigne : Amedy Coulibaly "n'était pas agressif"

Un otage de l'Hyper Cacher témoigne : Amedy Coulibaly "n'était pas agressif"

Bientôt sept mois après les événements, Gérard Couanon, l’un des otages détenus par Amedy Coulibaly dans l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, s’est confié à BFM TV. L’homme décrit notamment le terroriste comme quelqu’un de très calme et qui ne faisait preuve d’aucune agressivité.

Le 9 janvier 2015, Amedy Coulibaly, déjà recherché par la police pour l’assassinat, la veille, d’une policière de Montrouge, entrait lourdement armé dans un Hyper Cacher de la Porte de Vincennes. Rapidement, l’homme fait trois victimes de plus avant de prendre 17 autres personnes en otage. Cette prise d’otage dure quatre heures et se termine finalement par la mort d’Amedy Coulibaly lors de l’assaut mené par les policiers du RAID et de la BRI.

Ces otages, Gérard Couanon en faisait partie. Et bientôt sept mois après les événements, il a accepté de se confier au micro de BFM TV. « Il y a eu un bruit de pétard » se souvient-il, « je l’ai vu avec ses armes, je me suis signalé en disant ‘Est-ce que je peux venir ?’ parce que je me disais que peut-être que ce gars-là tirait sur tout ce qui bouge ».

"Je n'ai rien contre les juifs mais nous les musulmans, on se venge"

Mais ce qui a le plus surpris Gérard Couanon, c’est l’attitude du terroriste vis-à-vis de ses otages : « Il m’a regardé, il était là avec ses deux kalashnikov et il m’a dit ‘Oui, venez monsieur’. Ce ‘monsieur’ me reste dans la tête, c’était tellement incongru dans une circonstance pareille ». L’ancien otage explique également qu’Amedy Coulibaly s’est alors « présenté, donnant son nom, nous disant qu’il avait tué la policière de Montrouge deux jours auparavant, qu’il était en liaison avec les frères Kouachi et qu’il faisait ça parce qu’il fallait venger les musulmans persécutés dans le monde entier ».

Mais Gérard Couanon l’affirme, Amedy Coulibaly « n’était pas agressif, il parlait calmement, plutôt gentiment » lâche-t-il même, « Au fond, c’est peut-être ça pour moi qui est le plus effrayant ‘Je vais vous tuer mais je ne vous en veux pas’. Il a d’ailleurs dit à plusieurs reprises ‘Je n’ai rien contre les juifs mais nous les musulmans on se venge’. C’est un peu comme celui qui égorge des poulets à la boucherie. Il n’a rien contre les poulets, mais il les égorge ».

Réagissez à l'actu people