TV

Un journaliste de CNN agressé en plein direct à Tianjin en Chine

Un journaliste de CNN agressé en plein direct à Tianjin en Chine

Ce mercredi 12 août la ville de Tianjin en Chine a été l'hôtel d'une énorme catastrophe. En effet, à la suite d'un important incendie, deux violentes explosions se sont produites dans un entrepôt de produits chimiques dangereux. Un journaliste de CNN était présent à Tianjin afin de décrire la situation sur place. Mais ce dernier a très vite été pris a partie devant l’hôpital de la ville. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Durant la nuit de ce mercredi 12 août la ville de Tianjin a été l'hôtel d'une terrible catastrophe. En effet, à la suite d'un important incendie qui s'est propagé dans un entrepôt de produits chimiques dangereux, deux violentes explosions ont retenti. Un malheureux événement qui a coûté la vie de pas moins de 50 personnes. Parmi ces victimes à déplorer, on compte dix-sept pompiers, venus au secours de personnes prises au piège des flammes.

L'explosion a également blessé un grand nombre de personnes. Selon les informations locales, on compterait un peu plus de sept cent personnes hospitalisées dont, soixante et onze dans un état critique.

Will Ripley pris a partie en plein direct de Tianjin

Devant l'ampleur de cette catastrophe, nos confrères de la chaîne américaine CNN ont envoyé un de leur reporter sur place. Ce dernier, Will Ripley était donc devant l'hôpital de la ville Tianjin où toutes les victimes ont été amenées en urgences. Alors que Will Ripley simulait un simple appel via Skype, afin de passer incognito, le journaliste a ensuite été violemment pris à partie par des gens, également présents devant le centre hospitalier.

Ces personnes n'ont pas hésité à bousculer le reporter de CNN, en lui hurlant dessus. La Chine étant un pays victime de nombreuses censures, les personnes présentes ne voulaient surtout pas que ces images fassent le tour du monde. Mais ce n'était pas sans compter sur Will Ripley qui a plus ou moins réussi à maintenir le contact en direct avec CNN.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people