TV

Un humoriste détruit les clichés racistes dans ses sketchs (Vidéo)

   / 5  
Un homme a décidé de renverser la tendance concernant les clichés
1
Un homme a décidé de renverser la tendance concernant les clichés
L’humoriste Yassine Belattar a mis en lien sur sa page Facebook une vidéo de trois sketchs [
2
L’humoriste Yassine Belattar a mis en lien sur sa page Facebook une vidéo de trois sketchs [
Il y inverse les clichés de la société française
3
Il y inverse les clichés de la société française
Cette inversion a pour but de mettre en lumière les injustices
4
Cette inversion a pour but de mettre en lumière les injustices
 Dans les courts métrages
5
Dans les courts métrages "Majorité opprimée" et "Mecs Meufs", la question du harcèlement avait déjà été mise en avant

L’humoriste Yassine Belattar a mis en lien sur sa page Facebook une vidéo de trois sketchs dans laquelle il inverse les clichés de la société française et met fin aux idées reçues. Nous vous proposons de découvrir cette séquence sur le site Non Stop Zapping.

Si les clichés racistes et sexistes sont très présents dans notre société, un homme a décidé de renverser la tendance. L’humoriste Yassine Belattar a mis en lien sur sa page Facebook une vidéo de trois sketchs dans laquelle il inverse les clichés de la société française : Un virage à 180 degrés !

Dans le premier, on voit des hommes d’affaires noirs snober un homme de ménage blanc avec des questions telles que “Les vacances se sont bien passées ? Vous êtes partis au pays ?” ou en se trompant sur son prénom : “Je les confonds toujours. […] En même temps, ils se ressemblent tous.” 

Le sexisme pointé du doigt dans la vidéo 

Le deuxième sketch est d'avantage une critique du sexisme dans les entreprises, mettant en scène une patronne qui refuse un rééquilibrage des salaires à son employé masculin parce qu’il a pris un congé paternité plus tôt dans l’année : “Pour le salaire, si vraiment ça vous pose un souci, eh bien, vous pouvez toujours essayer de postuler ailleurs, hein.” Dans le troisième sketch, le comédien s'empare des arguments déballés contre l’islam, pour les retourner contre le christianisme ! "Et Hitler, il était musulman peut-être ? Il était bouddhiste ? […] Les chrétiens sont des gens violents“, déclare celui qui se fait passer pour un faux spécialiste d’une chaine d’information parodiée. Cette inversion a pour but de mettre en lumière les injustices que la diffusion de ces clichés provoque. Dans les courts métrages "Majorité opprimée" et "Mecs Meufs", la question du harcèlement avait déjà été mise en avant.

 

Par Lea Ouzan

Réagissez à l'actu people