TV

TPMS : La confidence très coquine d'Estelle Denis sur Pierre Ménès (vidéo)

   / 5  
Pierre Ménès, Ludivine Sagna et Henri Leconte
1
Pierre Ménès, Ludivine Sagna et Henri Leconte
Estelle Denis
2
Estelle Denis
Pierre Ménès
3
Pierre Ménès
Ludivine Sagna
4
Ludivine Sagna
Pierre Ménès, Ludivine Sagna, Henri Leconte
5
Pierre Ménès, Ludivine Sagna, Henri Leconte

Estelle Denis s'est lâchée mardi soir dans Touche pas à mon sport. Alors que les chroniqueurs de l'émission donnait leurs pronostics sur le match qui opposera mercredi le PSG et Manchester City, l'animatrice s'est permise une confidence très coquine sur les fantasmes de Pierre Ménès. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C'était chaud mardi soir sur le plateau de Touche pas à mon sport. En début d'émission, c'est Aymeric Bonnery qui a allumé la première mèche en poussant un gros coup de gueule contre Earvin Ngapeth. Condamné lundi à trois mois de prison avec sursis après avoir agressé un contrôleur SNCF, le capitaine de l'équipe de France de volley a reçu le soutien de son sélectionneur et du président de sa fédération. Ce qui n'a pas du tout plu à l'ancien candidat de Secret Story : "Il est coutumier du fait et il a un sacré casier judiciaire ! (…) C'est un voyou, il faut le dire. Moi-même quand j'ai critiqué l'équipe de France il nous a menacé moi et ma compagne".

"Ce n'est pas tout à fait votre objectif principal"

Et c'est Estelle Denis elle-même qui a fini de faire monter la température. Alors que les différents chroniqueurs donnaient leur pronostic pour le quart de finale aller de ligue des champions qui opposera mercredi le PSG à Manchester City, Pierre Ménès avait écrit sur son tableau 'Crever Ludivine' en référence à Ludivine Sagna dont le mari, Bacary Sagna, joue pour Manchester City. Et là, Estelle Denis s'est lâchée. Après que le chroniqueur lui ait affirmé qu'il s'agissait là de son "objectif principal", l'animatrice lui a rétorqué : "Heu, non si j'en crois ce que vous dîtes en loge ce n'est pas tout à fait votre objectif principal...". Pas gêné du tout Pierre Ménès a alors rebondi en expliquant qu'en effet "on peut mettre un autre verbe" et que "c'est en six lettres aussi".

Réagissez à l'actu people